Confinements intimes #66

Cyrille Royer

6 janvier.

Encore réveillé en pleine nuit, ça devient galère ce truc. On va pas tenir l'année à ce rythme-là.

Ce matin, j'entends Roselyne Bachelot qui s'exprime. Alors : elle promet l'ouverture des lieux de culture pour de bon, mais sur un calendrier glissant. Ça veut rien dire du tout. En fait, le seul art autorisé, c'est l'art de l'enfumage complet.

Au fait, Roselyne ? T'as pas étudié ma proposition du 2 janvier ? (cf. Confinements intimes #62) Fermer les églises pour ouvrir le reste ? Pour les églises, le clic and collect avec hosties à emporter, ça le ferait trop bien.

Élisabeth Borne, elle m'a écouté, elle. On va bientôt retourner au travail, c'est elle qui l'a dit. Enfin, si les conditions sanitaires le permettent... (on connaît la formule consacrée)

Justement, v'là-t-y pas qu'il pleut de la neige aujourd'hui (oui, on est en Mayenne, quand la neige tombe, elle est toujours plus mouillée qu'ailleurs). Le virus aime bien le froid, il va se régaler.

Report this text