CONTE SYMBOLIQUE ET THERAPEUTIQUE : JULIA REPREND SON SOUFFLE ou COMMENT TRAITER L'ASTHME

sylvie-frey

CE CONTE SYMBOLIQUE PARAIT PAR EPISODES CHAQUE SEMAINE. IL EST DESTINE A L'ENFANT QUI EST EN CHACUN DE NOUS

EPISODE 1

Il était une fois, dans la profonde forêt des Vosges, un coin reculé dans lequel personne n'osait s'aventurer. On disait qu'une affreuse sorcière y habitait une masure faite de bric et de broc. Les gens un peu simples des villages environnants évitaient de s'en approcher. Les bûcherons faisaient un signe de croix pour conjurer le mauvais sort, espérant ne pas la rencontrer en allant couper du bois.

Par un bel après-midi du mois de mai, une petite fille se promenait dans cette grande forêt de sapins noirs car croyait-elle, le coucou allait chanter comme l'année précedente pour son anniversaire.

Au début elle fit très attention de rester sur les sentiers qu'elle connaissait bien mais au bout d'un moment, alors qu'elle suivait les traces d'une biche, elle ne reconnut plus rien. En bonne petite Vosgienne habituée à sa forêt, elle essaya de se rappeller ce que lui expliquait son grand-père pour se repérer mais en vain, elle était bel et bien perdue !

Oh, elle n'avait pas peur, d'autant plus que le coucou entonna à tue-tête "coucou, coucou", ce qui la mit en joie. Cette fois encore, la fée de la forêt l'avait fait chanter spécialement pour elle et elle serait fière de raconter ça à son petit frère Martin ce soir en rentrant.

Malheureusement, après avoir tourné en rond un long moment sans retrouver son chemin, elle s'écroula épuisée sur la mousse et s'endormit.

Lorsqu'elle se réveilla un peu plus tard, elle crut que la fée de la forêt se penchait sur son visage mais elle poussa un cri : une fée ne pouvait pas être aussi vieille ! Ni aussi mal habillée ! Elle ressemblait d'ailleurs plutôt à la sorcière de son livre de contes qu'à une fée merveilleuse.

"N'ai pas peur, tu semblais perdue et je veillais sur toi, je m'appelle Karisma.

- Tu ne serais pas la vieille sorcière de la forêt par hasard ? Est-ce que tu vas me faire du mal ?"

Alors même qu'elle finissait sa phrase, la petite fille se dit qu'avec une voix si douce et un regard aussi gentil, Karisma ne pourrait faire de mal à personne.

"Non, je n'ai jamais fait de mal à quiconque, je suis même quelqu'un qui fait du bien quand on sollicite mes services. Je suis ce qu'on appelle une sorcière-ressources. J'ai des pouvoirs étonnants mais peu de gens s'en souviennent et on sollicite de plus en plus rarement mon aide.

- Ah ?"

La petite fille se sentait bien avec Karisma mais la nuit était tombée et ses parents allaient s'inquiéter. Elle laissa Karisma la reconduire jusqu'à un chemin familier pour rentrer chez elle.

"Si un jour tu as des soucis, n'hésite pas, viens me voir. Au fait, comment t'appelles-tu, je t'ai dit mon nom mais toi, tu ne t'es pas présentée.

- Je m'appelle Julia, salut !"

Et elle se quittèrent sur un signe de la main.

Fous d'inquiétude, les parents de la petite fille crièrent d'abord très fort mais lorsqu'elle leur expliqua ce qui s'était passé, ils furent plutôt intrigués par sa rencontre. Alors c'était vrai, cette vieille femme existait encore !

"Surtout, ne t'approche plus de cet endroit, c'est bien compris, Julia ?

- Oui, oui..."

Il faut savoir que cette petite fille n'était pas particulièrement obéissante. Elle était même carrément décidée à n'en faire qu'à sa tête et à revoir Karisma dès que possible.

A SUIVRE LA SEMAINE PROCHAINE.

Report this text