Courtisane

li-belle-lule

donnant-donnant

Quand tendrement il l'admirait . . .
Ses yeux à elle ont chaviré ;

Quand il lui a parlé d'amour . . .
Elle l'abreuvait, d'une voix velours ; 

Il la contemplait, marcher, danser . . .
Elle n'était que gestes parfumés ;

Il la nommait « mon sucre d'orge » . . .
Elle cascadait, rire de gorge ;

Il la veut toute, ses bras se tendent . . .
Elle lui tend sa bouche gourmande ;

Il lui jure qu'il est amoureux . . .
Son baiser est voluptueux ;

Il la supplie de l'épouser . . .
Elle fait des caresses appuyées ;

Lui promet qu'il la couvrira d'or . . .
Elle lui offre enfin son joli corps . . .


Report this text