Curieuse histoire que celle de la curiosité

Bicouse Dada

Depuis des millénaires, une étonnante épidémie sévit à travers le monde entier et ne cesse de frapper les personnes intéressées, avides de voir, de savoir et d'apprendre.

Affectant bien souvent savants et chercheurs, tout comme artistes, créateurs et autres érudits aux curieuses idées, on la nomma un jour : « Curiosité ».

Jugée vilain défaut par les uns, elle aurait pu être éradiquée par un vaccin qu'on lui aurait déterminé, mais c'est bel et bien sa qualité d'insolite et d'originale qui encouragèrent les autres à la préserver pour mieux la disséminer. Aussi, désignée comme création de l'homme ou de Dieu, les scientifiques l'enfermèrent en cabinet pendant près de deux siècles dans le seul but de l'étudier, de la collectionner, mais surtout de l'exposer, et la promurent ainsi, aux rangs de « précieux » et de « remarquable ».

Provoquant chez les victimes des épisodes violents de « faim de » et de « soif de », elle déclenche un appétit des plus rares, poussant à dévorer sans jamais être rassasié. Devenant parfois « malsaine », voire « maladive », elle parvint à pousser la gent féminine, des huit femmes de Barbe-Bleue à la mythique Pandore, au vice de l'indiscrétion, mettant leur existence en péril et déclenchant des événements tragiques considérables. Paradoxalement, ayant su encourager bien des aventuriers à partir explorer des territoires inconnus pour comprendre et transformer le Monde, le curieux virus a su promouvoir bien d'autres héros inquisiteurs au grade « d'inventeur », voire de « génie », à l'instar de Galilée, de Diderot ou encore de Steve Jobs, qui ont su pleinement révolutionner notre existence.

Désormais, la curiosité suscitant l'intérêt de tous et prenant différentes formes, on s'évertue à l'aiguiser, courant la visiter lorsqu'elle est dite « touristique ». Pour autant, peinant à l'assouvir, on la qualifie « d'esprit » lorsqu'elle nous pousse dans une quête perpétuelle de la connaissance et qu'elle contribue au bon développement des âmes créatrices, intellectuelles, ou encore, scientifiques. Ainsi, parti en 2012 afin de collecter des informations, le robot Curiosity achèvera bientôt son 9ème kilomètre parcouru sur la planète Mars, contaminant le système solaire et sûrement, bientôt, l'univers tout entier.

Entraînant quelquefois de sombres complications, basculant alors de la savante interrogation au voyeurisme intrusif, du simple désir à la furieuse tentation, il aura fallu attendre le XXIe siècle pour la voir diagnostiquée « incurable ». Mais parce qu'elle désigne un être « rare » et « singulier », les docteurs recommandent vivement aux curieux de continuer à l'entretenir et à l'éveiller, tout en essayant de la provoquer chez les personnes saines et de la susciter, en la stimulant, auprès de ceux qui la négligent.

Un seul mot d'ordre alors aux investigateurs qui en sont atteints : ne cessez jamais de vous demander : « Que puis-je encore apprendre que je ne sache déjà ? », tout simplement par curiosité.

  • Super, formidable! J'aime beaucoup cette approche très scientifique et pleine d'humour.

    · Ago almost 5 years ·
    Img 1518

    divina-bonitas

    • Ravie que tu aies apprécié cette histoire d'être(s) curieux. Merci !

      · Ago almost 5 years ·
      Devenions creatif partie 2 3 1775

      Bicouse Dada

Report this text