damnée

doris-lamalice

 le silence...le vide...une sensation terrible qu'aucun etre ne peut supporter.on se sent perdu,accablé par un chagrin immense qui nous pousse à nous recroqueviller sur nous meme et à abandonner toute raison de vivre.

  un trou.voila ou je suis enterée en ce moment.profond,noir,lugubre.si bien que je ne peux en sortir.je n'en ai d'ailleurs guère envie.

  cette situation n'est pas étrangère pour moi.je suis tellement passée par là,qu'une fente s'est ouverte dans mon ame.un creux,qui,à chaque plongeant dans ce cauchemar desastreux,s'agrandit,pour qu'a la fin,il me consume toute antière.autrefois pourtant,j'esseyais de vaincre ce tourment.je ravalais mes larmes,ma tristesse.jouant à la petite fille naive et stupide que bonne quantité de gens me prenait pour.ne sachant evidemment pas ce qui se cache derrière ce sourire beat.mais maintenant que la vérité a éclaté au grand jour,je ne suis plus obligée de jouer a ce jeu.plus obligée de m'accrocher a cet univers impitoyable.

  cela fait plusieurs jours que je suis dans cet état.essayant vainement de reprendre le courant des choses,participant au quotidien lassant,me faisant patienter par des promesses irréalisables:que prochainement tout s'arrangera,que je réussirai enfin à trouver ma place dans ce monde.mais là,s'en est trop.je baisse les bras.j'abandonne.je ne trouve plus de raison valable pour continuer cette guerre interminable qu'est ma vie.pourquoi d'ailleurs m'enteterai-je à mener à bien une quete déja vouée à l'échec?est-ce à la recherche de la paix,de la sérénité?les deux ne sont qu'illusion.pour la réussite?mon existence n'a connu,hélas,que grand nombre de pertes.en quete d'affection dans ce cas là?non merci,trés peu pour moi.en faite,je doute que ce genre de sentiment puisse exister en ce bas monde.

   je sombre,pour ainsi dire,dans l'oubli.et pour dire la vérité,cela me convient parfaitement.j'aime cette insouciance,cette mort eveillée.ne plus avoir à s'inquieter,à se préoccuper de mes chers.ne plus avoir de remords,fini le chagrin,la peur,adieu les faiblesses.

  etre libre.

  seulemnt,et après mille refléxion,je me suis resignée.une chose opressante m'attends encore dans cette vie.pas une personne,non...un réve.voila le sortant de ma torpeur...un objectif que je me suis fixée,et que,meme si l'idée de l'oublier m'est venue à l'esprit à plusieurs reprises,je n'ai peu me résoudre à y céder.non,pas cette fois encore.je refuse de m'avouer vaincu ,d'etre une marionette dans les mains d'autrui,de les laisser me guider comme bon leur semble.il est temps pour moi de vivre ma vie,de faire mes choix et de les assumer.à commencer par celui-ci.

  écrire,voilà donc mon réve.me faire publier,ceci est mon désir.etre enfin reconnu pour une chose que l'on maitrise.un art.ne plus se sentir gauche,sans talent.accomplir une tache.s'épanouir.

  depuis toute petite déja,la lecture est mon inclination.elle fait partie de mon ame,est mon seule échapatoire à cette vie cruelle.bien des jours,les livres ont été mes seuls compagnons.des amis formidables,exeptionnels.ils me fesaient rever,voyager,voler...m'apprenaient tant de chose...grace à eux j'ai partiqué la magie,combattu des dragons,déchainé des guerres,et meme remonté dans le temps.

  au debut,je ne lisais que de temps à autre,un jour sur deux.puis le besoin de lecture s'est fait plus intense,plus ardent.je me suis mise à devorer ouvrage après ouvrage,avec une avidité presque effrayante.lire est devenu pour moi aussi vitale que respirer.je passais des heures entières le nez plongé dans les feuillages.au point d'exasperer mon entourage,qui lui,restait ahuri devant tant de passion.

  petit à petit,je me suis mise à écrire à mon tour.certes,au depart,je n'écrivais que les expressions écrites données en cours.de simples paragraphes sur des sujets de bases.malgré ça,je me donnais corps et ame pour écrire le texte le plus riche en expressions,le plus cohérent possible.

  au final,j'y suis parvenue.mes écrits étaient toujours les mieux notés et j'eus droit à pas mal de compliments.j'étais douée,à ce q'uon disait.seulement,je ne prettais guère attention a ce flux de paroles.ayant,à mon grand dépit,une piètre confiance en soi.prenant tous ces encouragements pour une sorte de plaisantrie.des monsonges.et puis,pour écrire,il faut avoir du temps,or c'est cela mon problème.tous ces voyages permanents,ces changements perpetuels ne me laisse  respirer,et pourtant,...

  pourtant,je veux le faire.plus que tout au monde.je n'ai jamais resenti ce besoin auparavant.je veux m'exprimer.vider cette douleur,cette tristesse qui m'opresse la poitrine.l'étaller sur un bout de papier.faire savoir au autre ma souffrance,la leur  faire partager.pour qu'ils puissent voir de leur propre yeux a quel point la vie peut etre dure par moments,choqante,voir meme...bizarre.se sera pour moi un moyen de fuire la triste vérité.

  de ce pas,j'ai commencé... à écrire mon histoire.

 synopsis:

  une inconnue,une fille  de nul part...voila qui je suis...mon nom?nul ne peux me le reveler.je suis pour ainsi dire seule au monde.enfin,en quelque sorte. 

  j'erre par-ci par-la à la rechereche de ma véritable moi...à la découverte d'une verité qui brisera mon inconscience.

  depuis plus de seize ans,à la date de ma terrible naissance,je me retrouve projetée dans le corps d'une autre.j'incarne son envloppe charnelle pendant 365 jours.je me retrouve à vivre son quotidien.ses souvenirs sont désormais les miens.tout en elle m'appartient,et ceux jusqu'au tournant de l'an.puis,rebelotte.

  dieu seul sait ce qui arrive aux exs-propriétaires des corps que j'ai aurtefois hanté.sont-elles mortes?...au bien acquièrent-elles,elles aussi,de nouveaux corps?...dans tous les cas,elles doivent souffrir,terriblement meme,et cela par ma faute...

  il faut à tout prix que ce cauchemar cesse.heureusement pour moi,je crois avoir trouver la solution.après tant d'années de recherches,le destin décide enfin à me sourire.

  silvie roggers,voila la solution à mes problèmes.

  enfin,mon corps actuel me sert a quelque chose.l'incarnation de cette fille,dont la vie cache bien des mystères,va me permettre d'éclaircir mes informations récoltés.

  je le sens...je le sais...cette fille est liée a mon malheure...elle y est pour quelque chose...s'en est impossible autrement.tous les indices y collent,je ne peux pas me tromper...

Report this text