Dans les bras de Jenny.

effect

"- Si la matière est grise, il doit sans doute y avoir une raison ! On voit bien des citrons jaunes et des souris vertes !"

Jenny tient une petite épicerie à caractère humanitaire. Elle a un master en sciences sociales pour pas avoir fait une prépa en fruits et légumes et nous on travaille à la chaîne pour faire avancer le petit train: on s'occupe la vie à fabriquer des moteurs de bagnoles pour chez Renault, comme d'autres feraient des parapluies à Cherbourg pour anticiper le temps pourri. Le samedi, Mathieu et moi, on se donne rendez-vous chez Jenny, parce que faire les courses au supermarché ou sucer de la glace à la grande roue de la fête foraine en attendant les cinq tours, c'est pas notre truc, et donc on va chez Jenny !

Jenny connait bien les rapports humains. Jenny peut discerner au premier coup d'œil, ce qui motive la venue d'un tout nouveau client:

- Toi t'es là pour mon cul, hein ? Ça se voit sur ta gueule ! T'as de la salive qui sort de la bouche !

Jenny est assez direct en affaire, et ne passerait pas par une analyse transactionnelle ou une étude de mœurs pour un premier contact, tant elle se doute bien que déjà chez celui qui vient la visiter, ses bijoux de famille sont au taux le plus bas et son moral  dans les chaussettes.

- Alors ? Qu'est-ce qui te ferait plaisir mon petit chou ? (Jenny ponctue régulièrement ses phrases par des noms de pâtisserie, de peur de se choper la dermatite du rongeur en employant l'usuel mot 'lapin', dit-elle).

Sur le panneau lumineux de chez Jenny, il y a tout un menu déroulant, avec à l'égal d'un restaurant chinois, une correspondance chiffrée, non pas pour prononcer l'imprononçable, mais pour plus discrètement 'nommer la chose à produire'. Selon la valeur du plat, Jenny peut vous refiler votre état de santé ou le rang social dans lequel vous évoluez, avant même de vous soustraire à votre propre imagination. Je me souviens de la toute première fois, où par la porte entrebâillée qui sortait de l'escalier à vis, j'avais entendu Mathieu dire à Jenny:

- Pour tout te dire ma poulette, j'hésite entre le 15 et le 17 ! (Mathieu abuse de petits noms à caractère animalier pour désigner la femme. Il ne faut pas y voir une quelconque connotation péjorative de sa part, une formulation anti-Femen ou de bougre, mais plutôt un manque de vocabulaire douillet. Chez Mathieu, et en réponse d'une question  embarrassante de son épouse, il dit toujours: j'ai pas fait Saint-Sir, moi, Madame votre Altesse !)

- 15 ou 17, tu dis ! avait répondu Jenny . Toi, soit t'as un problème cardiaque ou soit t'es un gilet jaune, ma petite crème fouettée !

Jenny avait eu raison de son intuition puisqu'elle avait tapé les deux fois dans le mille: Mathieu sortait d'une crise cardiaque qu'il avait contracté à la pêche  en attendant le poisson depuis la berge (faire le 15 si la glacière est couchée sur le côté), et s'était dernièrement fait embarquer par le 17  pour avoir pété une durite à la manif des mauvaises conditions de travail et de salaire dans le diesel depuis l'avènement du tout électrique à la con, avant de conclure empoigné à mon épaule:  Tu te rends compte ! Etre obligé de faire du bruit pour des moteurs qui n'en font plus ! Si ça c'est pas couillon ! Et dis à ma femme que je serai de retour bien avant la Saint Gling-Gling !

...



Report this text