Derniers souffles

ecri-en-vain

Attaquée de part en part

Esseulée et sans remparts

La ville cède

Personne ne l'aide

Elle a beau crier

Elle a beau s'apitoyer

Personne ne s'arrête

Tout le monde s'en fout en fait

 

Les rues subissent les assauts

Tout comme le ciel, un peu plus haut

De ces grosses machines

Qui les piétinent

Un vaste crime fut commis

Maintenant, plus de répit

Il faut agir

Ou bien mourir

 

Honte à toi humanité !

Toi qui as regardé

Et même commandité

Une attaque contre ta destinée

Heureusement que certains lieux

Impérissables perdurent, eux

Pour le plus grand bonheur de nos yeux

Et pour remplir nos jours heureux

 

Colorée et contrastée

C'est comme ça qu'on l'a aimée

Non pas terne et enfumée

Comme si elle avait déjà trépassé

Qu'offrirons-nous à nos prochains ?

Du caviar, ou des miettes de pain ?

Vous faites comme vous voulez,

Moi mon prochain, je veux l'aider

Contre vents et marées

  • Un poème où la terre est en première loge... Original et bien mené sont les deux premiers mots qui me viennent en tête.

    · Ago over 5 years ·
    Imageldd1

    ------

  • Oui, luttons contre la déforestation et ces bâtiments trop nombreux qui gâchent le paysage ! Joli, j'aime beaucoup, courage pour la suite ! :)

    · Ago over 5 years ·
    Image 1

    tiph94

    • Il reste encore des endroits paradisiaques qui méritent d'être vus, heureusement! Merci en tout cas tiph!

      · Ago over 5 years ·
      Ulysse2b

      ecri-en-vain

  • Laissons la Terre respirée oui...! Joli.

    · Ago over 5 years ·
    Unnamed

    Mélanie Courtois

Report this text