DIVINE COMEDIE

apolline

 Je venais de rejoindre en terrasse de café une bande de potos en plein débat  sur cette crise humanitaire qui celle-ci, comme depuis toujours hélas, fait rage dans les pays d'Afrique, dure famine, images douloureuses déchirantes…

LA FAIM, crise infernale qui se répandait même dans le pays et ailleurs de plus en plus, pour les raisons w x et y que l'on fixe appliquées dans le V des vérités, à coups de manip, de vices, de dingos marteaux répétitifs. La crise à bout de souffle battait son plein de tristesse et de pataquès. Au bout d'un moment de cette insoutenable réalité, j'apportais néanmoins mon Z de l'inspiration en leur proposant une dinette à la maison que moi seule je composerai en fonction naturellement de leurs goûts.  Afin de faire un point d'honneur à mon invitation, me mettre face en inscrivant leurs envies,  j'arrachais la page du jour de mon agenda tout en déclarant :

- 9 juillet : « Nous pouvons être confrontés à un conflit entre notre Existence (horizontalité, extériorité) et notre Essence (verticalité, intériorité), à résoudre dans une recherche d'équilibre »…  « Ce n'est pas moi qui le dis, c'est la Pleine Lune en Astro les Amis. Bon allez, pour la dinette prévue et pour éviter les boulettes, parce que c'est vrai, les boulettes, on ne sait jamais trop du pourquoi ni du comment et du quoi, on la fourre lol, je fais le tour de vos bouches : Qui aime ou Qui n'aime pas quoi ?

A dit : Pas fan d'épinards… Pas de viande, mais du poisson pourquoi pas.  

B dit : Ni l'un ni l'autre, je n'aime plus les œufs  mais je peux manger des gâteaux. Je peux amener mes p'tits bouts de chou ? Ne t'inquiète pas, je les fais manger exactement comme moi »

C dit : Je suis vegan. Même si je dois absorber des gélules régulièrement pour résoudre mes carences, je suis adepte et fidèle au mouvement.

D dit : Jamais de blanc dans mon assiette, genre farine pâtes, lait, purée etc... 

E dit : Pas fan de fayots, surtout pas de viande rouge, mais le laitage, ça ne me dérange pas.

F dit : Que du cru ! Voilà un an que j'm'y colle et que ça m'plait. Dernièrement, j'ai des crampes régulières dans le ventre. Mon médecin me dit que mes intestins sont fatigués de toujours avoir à croquer lol. Qu'importe, mon système, il finira bien par s'y faire.

G dit : Anti-gluten. Non je ne suis pas allergique mais quand je lis tous les dégâts du gluten. Du coup, je l'ai éliminé grave.

H dit : Tu sais bien que maintenant,  je ne me nourris que de lumière et d'Amour, du prana quoi et puis d'ailleurs… (H très sérieuse, ses yeux tournés au ciel, se penche à mon oreille) ça y est, ENFIN…  Je viens de convertir mon chéri, nous n'avons plus du tout de rapports sexuels.

La boucle était tournée. Comme une page. Comme ma feuille aussi. Je les remerciais juste en hochant la tête, puis m'incliner pour mieux méditer sur mon papier. Pendant que les conversations s'acheminaient cette fois vers cette catégorie de gens non éveillés, les endormis quoi, qui croient tout ce qu'on leur raconte et qui suivent comme des moutons, blablabla, et puis cette non liberté, ces contraintes qui pèsent sans cesse sur nous et blablabla…, je m'éclipsais sur la pointe des pieds en laissant sous ma tasse à café mon papier griffonné simplement du titre porteur d'une future écriture.

Puis sur la route du retour, quelle belle surprise : j'ai croisé Mr J un peu pressé mais tellement heureux de me voir qu'il me proposa dans la foulée de m'inviter à diner, ce soir même, si c'était possible. J'acceptais bien volontiers heureuse également en le remerciant de cette attention. « Que veux-tu donc que je mijote pour te faire plaisir ? Es-tu soumise voire convertie à un régime spécial ?» me demande-t-il avec un clin d'œil.   

- Hi Hi… Soumise ? Me convertir ? Grand diable, JAMAIS ! Répondis-je en riant légèrement. Je suis juste à l'écoute de mes besoins et de mon corps. Vrai que j'ai appris à choisir soigneusement mes ingrédients et savoir ce qu'il me faut ou pas, ou plus selon du « Au mieux de ma forme »… mais sans que ça devienne une religion ahah… Pour ME faire plaisir, fais donc comme cela TE fait plaisir aussi, je m'adapterai en tout cas… Si tout est fait avec Partage, Amour, Joie et Bénédiction, tout sera parfait. Et puis j'amènerai du vin, on trinquera d'abord, si tu veux bien, à la divine comédie !     

 

  • Bonjour Apolline,

    "Il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger. De même qu'il faut boire pour vivre et non pas vivre sans boire, sinon c'est dégueulasse."

    Pierre Desproges (Fonds de tiroir-1990)

    Sans avoir l'infatuation, de citer Socrate ou bien Molière (dans L'Avare), il faut bien en convenir, "La fin justifie les moyens", sans écrire s' il faut l'attribuer à Nicolas Machiavel (1469-1527), ou à Philippe van den Clyte (1445-1509) !

    Merci Apolline pour ce texte, qui nous rappelle, qu'il faut toujours être à l'écoute de son corps.

    Quant au problème de la faim dans le monde, il s'agit là d'un tout autre sujet, qui commence à devenir, hélas, bien plus que très préoccupant.

    Note : 4.5/5

    Bien Amicalement.

    © Paul Stendhal
    C.E. le mardi 06/08/2019

    · Ago about 1 month ·
    Icone avatar

    Paul Stendhal

    • Comment être en forme en y mettant les formes ?
      Merci pour ton écrit !

      · Ago about 1 month ·
      Photo0486

      apolline

  • Tout est une question de modération :-) Tchin belle Apolline

    · Ago about 2 months ·
    Ade wlw  7x7

    ade

    • User mais pas abuser ;) soulevons nos coupes et re-tchin tchin bises Ade :)

      · Ago about 2 months ·
      Photo0486

      apolline

  • Il faut savoir rester souple avec tous ces régimes nases !

    · Ago about 2 months ·
    30ansagathe orig

    yl5

    • Être décontracté, sans tissu mou !

      · Ago about 2 months ·
      Photo0486

      apolline

  • T'as d'beau écrits, tu sais ? :o))

    · Ago about 2 months ·
    Photo rv livre

    Hervé Lénervé

    • merci... A première vue... :)))

      · Ago about 2 months ·
      Photo0486

      apolline

  • Quand la faim justifie les moyens..;)))Bravo Appoline

    · Ago about 2 months ·
    Pat

    Patrick Gonzalez

Report this text