En thérapie I

Hervé Lénervé

Saison 6 – épisode 343. Ne vous inquiétez pas, vous n’avez pas manqué le début. J’écris à rebours.

- Docteur, vous ne prenez jamais de notes ?

- Inutile, j'ai une mémoire d'éléphant... je vous écoute.

- Oui, comme je l'avais dit la dernière fois, je ne l'ai jamais revue, depuis.

- Bérénice ?

- Mais non Cécile, mon amour.

- Ah, oui, Cécile, bien sûr... c'est signifiant quand vous dites : Cécile, mon amour. Cela me renvoie à une chanson. « Et j'ai crié, crié Aline. Aline, pour qu'elle revient... » de Gilbert Bécaud. Vous connaissez ?

- Non.

- Vous voulez que je vous la chante ?

- Une autre fois, docteur. Oui, comme je vous le disais, j'y pense toujours, même avec mon  nouvel amour.

- Ah, vous en avez eu plusieurs, avant Cunégonde, votre femme ?

- Mais non, docteur, Albert, mon compagnon.

- Au temps pour moi ! Je confonds avec la phobique de dix heures quinze. Un sacré cas, celle- là. Vous voulez que je vous raconte ?

- On a plus le temps, docteur.

- Mais au fait, j'y pense. Albert, c'est plutôt couillu comme prénom, non ? Vous avez changé d'orientation sexuelle sans me le dire. C'est important pour la cure, voyons ? Lacan le disait, lui-même, « Quand il n'y a pas de sexe, il n'y a pas d'analyse d'urines. »

Report this text