Entre-deux

Yeza Ahem

De la facilité éprouvée de passer de l'autre côté...

La frontière, cette limite de l'entre-deux, tiret entre des états ou esprits, est plus facile à franchir qu'on ne le croit. C'est le constat que j'ai pu faire lorsque, au terme d'une randonnée alpine et escarpée, on me dit que nous venions de passer, par trois fois, la limite franco-suisse. Oui, trois fois. Nous allions donc pouvoir faire le plein de chocolat ! Rien dans le paysage n'avait marqué un changement : les marcheurs croisés portaient les mêmes traces de sourires et de sueur, et le GR égrenaient les kilomètres des mêmes codes colorés. J'avais imaginé une barrière, un petit portillon, pourquoi pas des drapeaux... mais rien. Pas un caillou, pas un arbuste pour signaler l'avant et l'après, tel un vertical tiret.

Se balader en mer est aussi une expérience d'aplanissement des limites. Partie d'un port de Méditerranée, je peux arriver tantôt chez l'un, tantôt chez l'autre, tantôt chez personne dans une zone non-territorialisée. Ce non-lieu est alors un peu plus un "chez moi", potentiel et temporaire. Il n'y a aucune vague plus haute que l'autre pour me barrer le passage, et les poissons et planctons se moquent bien de nos règles, bien affûtées.

Le soleil baigne des mêmes rayons ceux d'un côté et de l'autre, la pluie les mouillent tous deux de concert. Et pourtant, cette communauté d'expérience, loin de les rapprocher, les dresse face à face : suisse contre savoyard, parisien contre banlieusard, Quartier contre quartier, bâtiment A contre B, d'un côté ou l'autre de la cheminée.

Ainsi, les frontières sont faites par les Hommes pour découper la terre en formes géométriques, décrétant ce qui deviendra sien ou étranger. Mais ces limites ne doivent avoir de réalité que dans l'immatérialité de l'esprit de ceux qui regardent, avec envie ou rejet, de l'autre côté.

Licence CC : BY-NC-SA

  • Bien vu et je suis de l'avis d'Olivier elle doit bien sourire notre planète de ces frontières marquant un peu plus la différence et l'indifférence des hommes..

    · Ago over 3 years ·
    Ade wlw  7x7

    ade

    • Oui, elle rit, mais jaune... ou sourit pour ne pas pleurer.

      · Ago over 3 years ·
      Yeza 3

      Yeza Ahem

  • La planète Terre doit bien sourire de ces frontières toutes droites sorties de l'esprit des hommes.

    · Ago over 3 years ·
    Avatar

    Olivier Bay

    • oui, les rayures ne lui vont pas au teint :-)

      · Ago over 3 years ·
      Yeza 3

      Yeza Ahem

    • Malgré le poids des millénaires, notre bonne vieille Terre prend encore bien soin d'elle... pour rester coquette dans l'Univers :-)

      · Ago over 3 years ·
      Avatar

      Olivier Bay

  • frontières par les hommes mais pas pour les hommes hélas

    · Ago over 3 years ·
    Photo

    Susanne Dereve

    • Pour certains d'entre eux, malheureusement...

      · Ago over 3 years ·
      Yeza 3

      Yeza Ahem

  • oui !!!

    · Ago over 3 years ·
    Pat

    Patrick Gonzalez

Report this text