Escale sur une « Il »

lanimelle

Escale sur une « Il »

Nuit rétrécie, je me réveille les yeux pleins de rêves, le regard d’un chat qui attend l’aclimatisation de ses yeux dans la nuit.

Des images me passent devant, comme un souvenir qui n’est pourtant jamais arrivé.

Je regarde, les émotions sous influences, je m’autorise, juste pour essayer, de passer un revers de mon index, coté ongle, sur l’avant de ton bras, en premier je regarde, comme une première délectation, un effet magnétique que j’aime à retenir, danse d’un silence où tes yeux attendent aussi, on se livre un tango sans musique ou les pas, les miens vers les tiens, sont une multitude de questions dont nous ne cherchons pas de réponses, sans mot à échanger.

Registre carnassier et sans vouloir pourtant mordre, j’approche mes phalanges contre le verset de ton ile, je m’y arrête avant l’impact, je m’y amarre un peu loin pour y gouter ce que j’y sens de près mais pas encore trop près, juste dans la limite ou l’on peut se sentir sans avoir perforer l’aura, transpercer  la bulle invisible qui t’entoure,

Premier tambour dans la cage, le spectacle a levé le rideau, la politesse et les conventions se sont foutus le camps, pas de place pour la raison, les yeux refermés pour basculer un peu plus fort, plus vite aussi dans le monde du dedans, je sens que je tremble et par moment ma peau rencontre ta virilité brune alors des milliers de petits capteurs s’affèrent à me faire frissonner, coup de théâtre avec une piètre mise en scène de vertébré inhibée, mais qu’elle est douce cette scène ou mon corps rencontre ton il!
Elle semble durer des heures et me réanime petit à petit comme une rééducation lente mais pénétrante en profondeur dans les tissus froissés.
Des heures aux pas sans jamais ne vouloir le galop, juste laisser se déplacer les spasmes de deux cœurs émotifs, se consumer  de droite puis de gauche, sentir la curiosité oser, n’effleurer que toujours et encore, ne plus avoir de réflexion, s’abandonner aux sensations terrible de notre rencontre.

L’animelle

  • FAIT GAF c'est lourd comme un pudding qui veut pas s'faire digérer!!

    · Ago about 9 years ·
    Lanimelle 465

    lanimelle

  • Je vais faire un tour sur ton site...

    · Ago about 9 years ·
    Tumblr inline mscoh90pca1qz4rgp

    saint-james

  • et bien si je le fais!!! un peu sur mon blog mais j'y vais plus trop, j'essaye de pas tout diffuser sur le net! chaque texte a sa photo et son texte lu par moi. je fonctionne comme ca, c'est indissociable! ce sont de vases communicant, la photo entraine le texte ou vice versa et la voix parle de la photo et "vice verso"!!!! tout est lié, j'aime les liens invisibles...j'aime le volume, l'idée qu'un texte peut gonfler dans une image ou dans ma voix.je vais en mettre une pour le prochain texte que je saisie

    · Ago about 9 years ·
    Lanimelle 465

    lanimelle

  • Pourquoi tu n'utilises pas tes photos pour "illustrer" tes textes ?

    · Ago about 9 years ·
    Tumblr inline mscoh90pca1qz4rgp

    saint-james

  • je prends de la réalité les monts, c'est comme une terre glaise, je malaxe, respire, donne de nouveau parfum en soufflant dessus, une nouvelle forme née alors, je ne suis pas à l'aise avec la réalité il faut que je la déforme elle est trop moche à mon gout!!! plutôt carpe en vrai!! de nature silencieuse...un rien me stimule pour écrire, souvent des passants qui me donnent des idées sans le vouloir...souvent au réveil le matin, souvent, tout le temps en écriture ou en photo...

    · Ago about 9 years ·
    Lanimelle 465

    lanimelle

  • J'aimerai bien savoir comment tu lis ton propre texte. D'abord, parce qu'il me semble entendre une "voix" en le lisant (c'est ce qui me donne cette impression de vécu dans tes textes), mais aussi parce que je m'aperçois que ma perception du texte est très différente selon le tempo que je donne à sa lecture (à voix haute, c'est mieux ;-)). Un tempo assez rapide lisse certains effets et j'aurai plutôt tendance à lire assez lentement le texte (sans surjouer non plus comme certains comédiens qui détachent chaque syllabes). Mais je ne suis pas sûr de mon coup.

    · Ago about 9 years ·
    Tumblr inline mscoh90pca1qz4rgp

    saint-james

  • En découvrant (un peu tardivement) ce texte, je me rends compte que tes textes sont souvent conçus comme des dialogues adressés à un être absent. Quelqu'un qui viendrait de partir, laissant l'espace encore impregné de sa présence. Et comme si le (ton ? - car j'ai l'impression qu'il y a une part autobiographique dans ce que tu écris) personnage, hanté par cet absent, s'adressait à ce coeur fantôme.

    · Ago about 9 years ·
    Tumblr inline mscoh90pca1qz4rgp

    saint-james

  • a ben tant mieux que ca plaizzzzz!!!ravie
    l'animelle (j'en ai à la pelle des textes j'écris tous les jours, j'en mettrai de temps en temps ici)

    · Ago about 9 years ·
    Lanimelle 465

    lanimelle

  • magnifique!

    · Ago about 9 years ·
    101 0061 500

    saki

Report this text