Etre beau ou ne pas être moche

Hervé Lénervé

Je suspens définitivement l’œuvre de ma vie, ma saga, « Les vilains ». On se faisait chier là-dedans. Et comme l’on dit : « Jeu de vilains. Peau de lapins ».

Non, on va parler du culte du physique, ce beau matin.

Croyez-vous que vos proches vous aiment parce que vous êtes beau ou moche ? Ils s'en foutent carrément ! Par contre, s'ils vous détestent, il faut chercher ailleurs. Peut-être du côté de votre caractère de merde.

De toute façon, si on était face à son sosie parfait, on serait le seul à ne pas se reconnaître, alors...  

J'ai longtemps été soucieux de mon apparence, mais c'est fini. Maintenant, je m'en fous, et ça fait un bien fou. C'est vrai que pour draguer, l'esthétique peut jouer un peu, je vous le concède. Mais quand on se moque de séduire, quel intérêt ? Etre soi-même est la meilleure façon de ne pas se trahir.

Voilà, je voulais dire cela et je l'ai dit. C'est comme ça ici et la vie l'est aussi. 

Pour être honnête, je n'avais pas d'inspiration ce matin.

Report this text