Fablette mignonnette

Hervé Lénervé

Il va en avoir de la peine le petit quand on mourra.

- Vite dit, alors. Et le petit, il a quarante ans et des poussières, quand même.

- Tu as raison, on a bien fait de le déshérité au profit des « Petites sœurs du pauvre ».

- Ça a dû leurs faires une belle somme, toutes nos propriétés à la campagne sur la Côte d'Azur.

- Je ne sais pas combien il a de petites sœurs le pauvre. Mais en attendant, le fiston, Nada !

- Tu parles chinois, toi, maintenant ?

- Quelques notions, seulement.

- Bon, tu sais que le petit vient manger ce soir, avec sa nouvelle copine.

- A la maison ?

- Non, chez celle des voisins ! Et tu ne vas pas le faire manger dans les chiottes, comme la dernière fois, cette fois-ci !

- Putain, planque les tableaux ! Je n'ai pas encore eu le temps de les fourguer pour les donner aux « Petites sœurs du pauvre »

- A force, il va être riche, le pauvre.

- D'autant, qu'aux dernières nouvelles, il n'a jamais eu de sœurs.

Moralité : Si vous faites des enfants, c'est que vous êtes une femme.

Report this text