Faux pas croire

nessim

slam rappel


Je croyais que ça faisait longtemps !
Décidément,
En vieillissant
On perd la bonne mesure du temps.
Pour avoir traîné, main derrière, main devant,
Attendu
Seul dans un lit 
Un banc, un jardin, un quai de gare,
Bref un désert,
Qui nous pose partout nulle part
que le temps n'a pris sa place que par instant.
Jusqu'à ce que vienne le vent.
Parce qu'on ne sait jamais ce que rapporte le vent,
D'avant surtout,
Un mot une image, un son 
Qu'il ramène d'on ne sait où,
Du coup
La mémoire fait liaison
Elle ouvre ses pages paires.
Tout s'attache à maintenant.
Entre-acte
Il y a contact.
 
Tu m'as manqué.

En  retour de parfum.
Notre décor revient
La terre la lune le soleil l'univers, tout est à sa place,
et même ce demain,
Qui lui aussi attend,
Alors qu'il n'attendait plus rien
Depuis si longtemps.
J'ai marché dans mon ombre sans me retourner
Ton nom se cachait sous le sable sur la pierre,
Le vent  y est passé pour tout dépoussiérer 
A jouer l'éclaireur il t'a mise en lumière.
Hier
s'en revient à la loupe au galop,
Tu me manques, en plus gros.
Il n'y a pas de place où poser ce qui grandit
Ce bruit de notre absence.


Où s'est niché ton silence ?
 
Un jour,
A un rond-point on va se croiser ,
Se garer, prendre un café,
A une terrasse ensoleillée
Toi, tu m'auras à la petite cuillère
Quand tu la porteras à tes lèvres,
Retournée
On se mangera des yeux,
Jusqu'à fondre,
Nous confondre,
Dans le feu
Des vagues d'un lit,
Aux embruns de baisers
Tes courbes mon horizon
Ton corps mon île,
Tes yeux ma voûte étoilée.
La marée on dira qu'on la connait
Sans bord de mer,
Sans port ni bateau, rien que son étendue salée
Qui nous emporte en flots dans une soie bleutée.
 
Longtemps…


Ca ne veut rien dire, définitivement
Quand nos mains se trouveront,
Il sera temps
Rien que temps
Pour mentir que la vie nous attend
Echanger ces promesses qu'on ne demande qu'à croire
Et même que pour une fois on fera défaut de regard
Sur le monde
Comme tout le monde,
En passant


Pour tous les jours devant.
Ensemble comme avant,
Je veux te regarder et tout me laisser voir
Avec rien autour et rien que nous dedans
Un pluriel
Tout effacer d'un geste
Et du reste,
pour l'histoire
Ne laisser qu'un mot au tableau noir
« Présents » 
Parce que, ça ne fait pas si longtemps…
Finalement,
tu vois je nous entends…
Tellement...
Encore
 
 

 
  • Très beau texte là aussi. Une belle lecture dès le matin.

    · Ago over 2 years ·
    Journalintimebon

    damephoenix

    • Merci damephoenix, de "réveiller" ce texte:-)

      · Ago over 2 years ·
      Img 1355 2

      nessim

  • L'amour cohabite avec les impératifs d'un passé non commun, non partagé, dans un couple on est beaucoup plus que deux, et au final, parfois, deux ça ne suffit pas pour enchainer les autres.

    · Ago almost 3 years ·
    Sorci%c3%a8re

    sortilege

    • j'ai pour habitude d'écrire que l'amour de deux personnes égal 3, mais le passé est il tellement impératif? ne se camoufle t il pas au moment de faire l'addition? oublier le 1 pour renaitre à trois...merci Sortilège

      · Ago almost 3 years ·
      Img 1355 2

      nessim

  • J'aime la montée des sentiments qui montent crescendo ! Il suffit d'une fragrance pour que le passé de nouveau s'invite dans le présent et au final se dire que le temps n'est que relatif ! Comme d'habitude tes mots font mouche ! ils sont très riches ! on ressent bien au début tous ces chemins vides parcourus puis l'autre enfin au bout du regard ! vraiment superbe ! la conclusion s'impose d'elle même, voilà un slam au top CHAPEAU A RAS DE TERRE Nessim ! Merciii de m'avoir transportée ! A bientôt !!

    · Ago almost 3 years ·
    Epo avatar

    Christine Millot Conte

    • oui, la vie fait qu'un je ne sais quoi peut tout dire sur hier...(la fameuse madeleine de Proust) mais en fait souvent je crois qu'a vivre le présent avec l'avenir en vue on oublie la richesse du passé, Merci Christine Bises

      · Ago almost 3 years ·
      Img 1355 2

      nessim

  • voilà qui slame bien .. bravo Nessim ;-)

    · Ago almost 3 years ·
    Jef portrait

    Jean François Guet

    • Yes, Jen François, merci je vais tenter de le faire au micro :-)

      · Ago almost 3 years ·
      Img 1355 2

      nessim

Report this text