Fragrance

Isabelle Polle

U2 a dit : "Life should be fragrance." Je l'ai pris au mot.

Elle ressemble au bonheur, à l'amour et à la rosée

Elle est la rose blanche, mon premier jour d'été

Mademoiselle, toute petite, a le goût vanille

douce comme une pèche, elle est belle. Tellement.

Elle est ma chance et le muguet du printemps

mais a, de la mandarine, les caprices de petite fille

Tartines et chocolat, elle a la pureté de la menthe

et le câlin du chèvrefeuille qui me réconforte

l'air du temps a la fraicheur et la naïveté

d'un bouquet de vie qui commence

comme un premier parfum d'adolescente

qui se sensualise aux premières années

pour se muer en trésor d'une femme enfant

la promesse d'un bonbon doux et sucré

allié aux premières égratignures du temps

de temps à autre un flower by Kenzo

ou la pétillance de la mandarine

avec la fragilité du coquelicot

pour, Yes I am, quitter son habit de petite fille

ou l'indépendance épicée de la framboise

comme une sauvageonne que l'on apprivoise

Mais, l'ambre et le patchouli de Miss Dior

la sensualité et l'élégance lorsqu'elle sort.

Puis, parfum de scandal avec le sang versé

Elle a l'acide de l'orange sanguine. Elle fut tuée.

Si, comme l'on recommence, comme l'on doute

comme l'on souhaite, comme l'on souffre

après avoir regardé les choses en face

Si comme l'explique Giorgio Armani

« comme un irrésistible mélange de grâce

de force et d'indépendance d'esprit »

Se reconstruire de rien, pour ce matin

la folie de CHANEL avec la classe de Guerlain

la beauté de Dior avec l'intemporel de Cardin

Mais il y a aussi cette fragrance, presque innée

comme le goût du lait au sein d'un nouveau né

après la brutalité sauvage, comme l'on blesse.

Pétri de bulles de champagne, de confitures de mures

d'amour et de lessive, d'histoire avec ou sans S

du rouge des bisous et que l'on appelle la culture

elle se métamorphose en la silhouette d'une femme

attirante, fière et belle comme Shalimar à son âme

avec la puissance invictus  et le pouvoir d'un homme

Elle a la beauté et l'intelligence en somme

de celles obsédantes jusqu'au suicide comme l'opium

mais qui ne se capture jamais dans un album

Elle se poursuit comme une odeur sous la pluie

comme lorsqu'on souffle la mèche d'une bougie

qui s'évapore à tout jamais. Elle s'appelle l'idéal

de celles qui m'a fait te chercher partout

de celles qui font que je suis restée débout

Puis je t'ai rencontré. Depuis, tout m'est égal

Abandonné pour le rouge de la rose qui fait éclore

dans son habit rouge very irrésistible que j'adore

ta chemise entre bergamote, citron et vanille

à en être jalouse, à enamourer notre petite fille

Comme le bleu du Ciel, avec lui, la Vie est belle.

Chamade et inerdits dans les jardins de bagatelle

Il est le first, mon eros, l'amor, amor de ma Vie

forever and ever. Depuis, je suis en Vie.

On m'appelle même Madame, maintenant, je crois,

et le monde est beau à cet instant dans mon Paris

parce qu'elle porte un peu tous les parfums à la fois.

Elle aura, inconsolable dans la petite robe noire

une eau de Guerlain pour l'habit du désespoir,

avec le chagrin du chrysanthème,

quand tu ne seras plus là, parce que je t'aime.

Si la Vie devrait être une fragrance, un parfum

Alors, je choisirais (mettre le nom) le tien.

Report this text