Frisson de plaisir

franekbalboa

La température monte doucement. Il fait étonnamment frais malgré tout, et le courant d'air qui entre par la fenêtre la fait frissonner. Il l'embrasse doucement dans le cou. Elle réplique sur la joue. Il attaque le front. Elle répond au nez. Tout doucement, s'embrassent deux corps, deux âmes. 

Tout doucement, il mordille légèrement son cou, elle frissonne, et fait de même avec son oreille. Son peignoir s'ouvre, il descend sur le buste. Sa peau est pâle, mais c'est un délice. Elle lui prend la tête, pour la mettre devant la sienne, ses yeux sont magnifiques ce soir, un petit feu y brûle, elle l'embrasse à pleine bouche, lui caressant le dos, la langue force l'entrée et leurs deux langues se mélangent alors dans un tourbillon. 

Elle lui enlève alors le t-shirt afin de dévorer les épaules. Il fait glisser son peignoir et son t-shirt. Il goûte chaque centimètre carré de cette poitrine qui lui fait envie, et qui durcit sous ses baisers, ses coups de langues. Il va et vient entre le visages, les lèvres, le buste, les seins. Le corps de la jeune femme se réchauffe. Il descend petit à petit pour finir par lui ôter sa culotte. Le décor est merveilleux. Un mont de Vénus absolument magnifique, des courbes tellement appétissantes, une faim et un feu qui s'intensifient de chaque côté. 

Il y va un peu fort au début, porté par la fougue et lui faisant un peu mal, il y va alors bien plus doucement, dévorant délicatement cette entrejambe qui commence à être humide. Petit à petit les gémissements de la jeune femme se font entendre. Il joue minutieusement avec sa langue, elle se cambre, se courbe, elle semble apprécier, il met un doigt à l'intérieur, remonte dévorer un sein en faisant des allers et retours. Puis il redescend, et joue de nouveau avec sa langue. Petit à petit, les gestes se font plus précis, la jeune femme tire sur les draps en gemissant de plaisir. Il ajoute un second doigt dans cette antre désormais noyée par la cyprine. Il la sent couler le long de sa main, il en sent le goût sur sa langue et ses lèvres. Elle est délicieuse, et plus elle se tortille, plus il est excité avec l'envie de lui offrir une explosion de sensations. Continuant son travail, il fait tourner les doigts et à ce moment là, elle lui attrape la tête alors qu'il reprend son souffle et le remet entre ses jambes. Elle veut qu'il continue. Elle aime. Lui aussi. Il se régale de ce moment, elle semble aussi adorer. Après de longues minutes, il remonte, elle reprend son souffle, et ils s'embrassent. 

Délicatement, elle va elle aussi le dévorer. Elle caresse ce torse, les épaules, se promène en bas du ventre, puis vient enlever son boxer. Elle vient l'embrasser de nouveau, puis redescend sur le membre dur. Elle le lèche délicatement, puis sa langue travaille le gland. Il la sent descendre le long d'une veine jusqu'aux bourses, puis elle remonte et le prend en bouche. Elle fait des allers-retours, puis elle caresse la tige avec ses dents. Il se cambre et frissonne. Il n'avait jamais eu cette sensation. Terrible, il subit les attaques de la jeune fille, ses cheveux caressant le ventre et les cuisses du garçon. Elle le travaille remarquablement, la sensation du jeune homme est si agréable qu'il en vient lui aussi à se saisir des draps, tant ses gestes sont merveilleusement exécutés. 

Après quelques minutes elle remonte sur son visage et l'embrasse de nouveau. Puis elle se met à cheval sur l'homme, et met son membre à l'entrée de son antre en feu. Leurs yeux plongent l'un dans l'autre. Ils brûlent d'envie. Il décide de la laisser faire. Elle l'enfonce alors en elle, il sent chacun de ses muscles serrer son sexe dur, elle fait des va-et-vients le long de son sexe. Ses seins tombent, le garçon s'en saisit et les dévore à nouveau. Le visage de la jeune fille est magnifique. Elle s'évade. Lui s'est déjà envolé. Elle va le faire voler encore plus haut. Ses hanches bougent incroyablement sensuellement, son fluide coule sur les cuisses du garçon, il lui attrape les épaules et l'embrasse de nouveau, les salives se mélangent encore, alors qu'il fait quelques efforts pour mettre un peu de vitesse. 

Il la sent essoufflée, il décide de se mettre au dessus, alors qu'il entre, elle lui saisit les fesses, il l'embrasse encore, puis dévore ses seins, l'un après l'autre en faisant des mouvements de hanche plus ou moins rapides. Il colle son sexe sur le haut de l'entrée et sent le joli bouton, il fait alors des allers-retours pour stimuler également le plaisir de la jeune femme. Après quelques minutes, et des changement de rythme, il finit par exploser en elle. Il sent son membre cracher la semence, alors qu'elle reprend son souffle. Ils resteront comme cela, de longues minutes, lui sur elle, simplement liés, peau contre peau, lui dans elle, essoufflés... 

Report this text