Gardénia

Jérémie Kiefer

Ce n’est pas très populaire

de vider son grenier

comme un rat

de campagne ouvrière.

Au moindre appel pressant

d’un type en mal d’abus

qui s’amène

des slogans plein la vue.

Car pour ne pas sous-louer ses faiblesses, mieux vaut ne rien garder.

Ce n’est pas très solidaire

de dissimuler ses idées

et les gardénias

près d’un corail balnéaire.

Si les nouvelles évidemment

de ce morne pro de l’actu

sont aussi modernes

que son cheptel incongru.

Car pour ne pas sous-louer ses faiblesses, mieux vaut ne rien garder.

Report this text