Glou

gloupigloup

Il y a des mots sales et des mots propres. Et des mots fleuris. Reine du cacao. Sauce au beurre blanc. Et les médicaments génériques. Carré moisi, carré magique. Un cocktail pour la B.C.E. Gloire à Mars. Demain je m'achète un martien rose à piles en silicones médical.

...C'est mieux le naturel.

Et des reinettes du Canada. Cà manque d'arôme...

Séparons les basques.

Epicure est un nom propre, je veux laver la Russie ocre. Je te ravagerai pourvu que tu ne cueilles pas tous les pissenlits. Mourir dans les profondeurs du métro est l'une de mes fantaisies. La fantaisie est plus légère que le fantasme, elle est plus féminine. Place à la fantaisie. Tu laisses souvent une jambe en souvenir à tes propriétaires quand tu déménages en Tasmanie...

...C'est pour alimenter les bruits qui courent...

...tels des militaires. Quand tu seras mort je dinerai de tes oreilles. J'ai appris à goùter les épinards. La carmagnole...

La gnole, c'est plus simple.

Les carpates, c'est plus drôle. Petite graine à la poèle. Mauvaises herbes et pains perdus. Secoues le bébé quasiment menacé d'extinction intempestive. La loi interdit de faire promotion des stupéfiants, dommage car cela donne des chansons qui rapportent de l'oseille.

L'oseille se mange comme les épinards.

En plus une inflorescence contient quatre cent millions de spores, avec ceci?  Pas d'allergie, peut-être les manges-tu par les racines? Je n'ai toujours pas compris pourquoi tu ramollis si vite. Mince, je t'ai tout aplati. Tu ne veux pas en garder pour demain? Cela fait trop, tu diras que tu as l'estomac plein.

Il me faut de la bière.

Pas besoin d'acheter des baskets pour faire du sport avec moi. Je ne dors jamais toute habillée. Je ne petit-déjeune jamais la veille. Je sais faire pipi toute seule, maman. Passionnée d'abricots et de crevettes. La ficelle picarde n'est pas un sous-vêtement. Elle a perdu la carte de la concrétisation, dessinera le joker. Delphine a toujours faim, jean pierre, j'adore le camenbert! Elle cherche bricoleur pour bricoler, homme poilu, tricoteur professionnel. C'était ma mère solitaire à la recherche de l'As de pique. Je n'ai toujours pas mon canard, j'ai besoin d'être butinée, par un renard. Véhiculez le vilipendeur, les lampions et la confiture vers un autre acupuncteur, on préfère les marguerites blondes; cela ne se fume point. J'aime les briquets pendant tes monologues; je suis ta mission, je ne suis pas indien, juste une crevette du monde. Engrange moi un éclair en quelque part de tes activités. Je construis un silo de ta foudre pour subvenir à mes boulimies hivernales. Je n'aime pas les assiettes économiques. Lui à aimer. Ta fébrilité de tourne-disque. Depuis toujours, le Népal pousse en Afrique, c'est le plomb du soleil. Le jacaranda et presque un perroquet bariolé indigène. Je suis jalouse de ton automobile félonne.

Ils mangeront mon papier voir s'il est bon.

Mieux vaut un poulet invisible qu'une rivière ensablée, si mon panini ne vaut pas ta chandelle je pourrai encore sauter. Pauvre déconnectés. A quel moment de la journée faut-il appliquer sa crème anticellulite?

Il y a des mots sales et des mots propres. Et des mots fleuris. Reine du cacao. Sauce au beurre blanc. Et les médicaments génériques. Carré moisi, carré magique. Un cocktail pour la B.C.E. Gloire à Mars. Demain je m'achète un martien rose à piles en silicones médical. C'est mieux le naturel. Et des reinettes du Canada. Cà manque d'arôme, séparons les basques. Epicure est un nom propre, je veux laver la Russie ocre. Je te ravagerai pourvu que tu ne cueilles pas tous les pissenlits. Mourir dans les profondeurs du métro est l'une de mes fantaisies. La fantaisie est plus légère que le fantasme, elle est plus féminine. Place à la fantaisie. Tu laisses souvent une jambe en souvenir à tes propriétaires quand tu déménages en Tasmanie, c'est pour alimenter les bruits qui courent tels des militaires. Quand tu seras mort je dinerai de tes oreilles. J'ai appris à goùter les épinards. La carmagnole. La gnole, c'est plus simple. Les carpates, c'est plus drôle. Petite graine à la poèle. Mauvaises herbes et pains perdus. Secoues le bébé quasiment menacé d'extinction intempestive. La loi interdit de faire promotion des stupéfiants, dommage car cela donne des chansons qui rapportent de l'oseille. L'oseille se mange comme les épinards. En plus une inflorescence contient quatre cent millions de spores, avec çà si pas d'allergie peut-être les manges-tu par les racines? Je n'ai toujours pas compris pourquoi tu ramollis si vite. Mince, je t'ai tout aplati. Tu ne veux pas en garder pour demain? Cela fait trop, tu diras que tu as l'estomac plein. Il me faut de la bière. Pas besoin d'acheter des baskets pour faire du sport avec moi. Je ne dors jamais toute habillée. Je ne petit-déjeune jamais la veille. Je sais faire pipi toute seule, maman. Passionnée d'abricots et de crevettes. La ficelle picarde n'est pas un sous-vêtement. Elle a perdu la carte de la concrétisation, dessinera le joker. Delphine a toujours faim, jean pierre, j'adore le camenbert! Elle cherche bricoleur pour bricoler, homme poilu, tricoteur professionnel. C'était ma mère solitaire à la recherche de l'As de pique. Je n'ai toujours pas mon canard, j'ai besoin d'être butinée, par un renard. Véhiculez le vilipendeur, les lampions et la confiture vers un autre acupuncteur, on préfère les marguerites blondes; cela ne se fume point. J'aime les briquets pendant tes monologues; je suis ta mission, je ne suis pas indien, juste une crevette du monde. Engrange moi un éclair en quelque part de tes activités. Je construis un silo de ta foudre pour subvenir à mes boulimies hivernales. Je n'aime pas les assiettes économiques. Lui à aimer. Ta fébrilité de tourne-disque. Depuis toujours, le Népal pousse en Afrique, c'est le plomb du soleil. Le jacaranda et presque un perroquet bariolé indigène. Je suis jalouse de ton automobile félonne. Ils mangeront mon papier voir s'il est bon. Mieux vaut un poulet invisible qu'une rivière ensablée, si mon panini ne vaut pas ta chandelle je pourrai encore sauter. Pauvre déconnectés. A quel moment de la journée faut-il appliquer sa crème anticellulite?

Report this text