Homo homini lupus

veroniquethery

Pour ceux qui auraient raté quelques cours de Latin durant leur jeunesse, voici l'occasion de revoir votre mythologie...

   Dans la mythologie, les métamorphoses sont parfois injustes et douloureuses ! Mais, il arrive qu'elles soient un juste châtiment. Ainsi fut-ce le cas du tyran Lycaon. Alors que Jupiter, notre bien aimé père des dieux et des hommes, se rendait dans le royaume d'Arcadie ; alors que tous lui rendaient hommage comme il convient, le roi impie -sans doute inspiré par les aventures du dieu avec la génisse Io- se moqua de celui qui avait pris l'aspect d'un vénérable vieillard. Voici comment l'aède Fuganius chanta cet événement :

Tous les Arcadiens, toutes les Arcadiennes
Vont chanter, vont danser sur le violon
Puis vont subir l'ire olympienne
La faute à qui donc ? La faute au roi Lycaon

   Les plus férus d'histoire me feront remarquer que le tout premier violon que l'on connaisse date de 1564 commandé par le jeune roi de France Charles IX. Je répondrai que cette histoire est si vielle que l'on ne trouve plus tant de témoignages à lyre et que donc nous nous accordéons à dire que si les Arcadiens veulent jouer du violon, cela ne sert à rien de luthier contre la vérité.

   Revenons un instant sur la métamorphose divine. D'ordinaire, Jupiter prenait plutôt l'apparence d'un beau et vigoureux jeune homme, afin de séduire d'innocentes mortelles (eh oui, à l'époque, les mecs se pliaient en 4 pour séduire une belle. Une pluie d'or par ci, un taureau par là ! Aujourd'hui, il suffirait à notre coureur de stola de venir sur jecontacte). Qu'il préférait évidemment dans leur prime jeunesse. Notre dieu, en effet, dédaignait l'anus – jeu de mot indélicat pour qui n'aurait pas ouvert de Gaffiot depuis longtemps : anus en latin signifie « la vieille femme » -, sauf dans le cas du beau Ganymède.

   Mais, là, Jup (pour les intimes) venait de se prendre un savon par Junon -ça faisait un moment qu'elle avait abandonné Terra de Johnsonius- , son épouse et il avait fait vœu d'abstinence pour trois jours ! Promesse tenue qui lui permit d'entrer à cette occasion dans le Livre des Records, consultable sur le Mont Olympe dans la rangée 23 B, de la salle 69 de la Bibliothèque Sextus (la plus intéressante des bibliothèques, si vous voulez mon avis d'amoureuse des livres), dont l'éminent conservateur le Satyre Marsyas vous proposera une aimable visite. Veillez toutefois à ne pas lui mettre de claques dans le dos – ou ailleurs – car, lui même souffre dans sa chair -non du terrible lupus- mais de sa rencontre malheureuse avec Apollon, qui, pour le punir de son défi musical, l'avait écorché vif. Malgré le baume NiveaFaune qu'il utilise chaque matin sur les bons conseils de son ami Barthélemy, il est encore bien fragile. Cela rappelle à chacun de nous qu'il faut rester humble face aux divinités vengeresses ! Attention donc, cher ami auteur à ne pas irriter par votre talent littéraire, votre plume élégante et votre sourire charmeur quelque dieu jaloux !

   Ainsi donc, Lycaon ne cessa de provoquer la colère du dieu du jeudi. Peut-être l'ignoriez-vous, mais le jeudi est le jour consacré à Jupiter, et non au Jedi comme pourraient le croire certains dyslexiques et autres distraits. Personnellement, je préfère de beaucoup le vendredi - les étymologistes comprendront. Le tyran l'insulte copieusement : « Bâtard conçu pendant les règles ! » Oui, Lycaon, en dépit de ses nombreux défauts, était un grand admirateur d'Apollinaire, sans doute parce que lui même était un mal-aimé.

   Jupiter, qui avait pris l'habitude d'être insulté par son épouse jalouse et ses ex-amoureuses, ne s'en offusqua pas outre-mesure. Le roi décida alors d'amener face à ce stoïque vieillard un malheureux otage qu'il égorgea, découpa en morceaux et fit cuire aux petits oignons (les autres ingrédients sont demeurés secrets). On pense d'ailleurs qu'à cette occasion, il faillit remporter l'épreuve de MasteriusChefus, mais un excès de sel... Enfin, passons ce détail culinaire. Jupiter, qui avait du nez -mais moins toutefois que Cyrano- , reconnut immédiatement l'odeur de la chair humaine. Fâché de voir qu'on lui servait encore un jeune homme à manger (quelques semaines plus tôt, un certain Tantale lui avait servi le jeune Pélops à becqueter), irrité par cette longue période d'abstinence sexuelle, emporté par la frénésie musicale... Oui, je ne l'ai pas encore mentionné, mais Jup est un inconditionnel de Petrus Perretius et sa chanson préférée est naturellement « Les coups de foudre », que nos Arcadiens chantaient en chœur :

Moi les coups de foudre

Ça me rend sérieux

Belle Hélène, je vous ai vu coudre

Mignarder un peu

Tant vous étiez belle

En vous j'ai vu celle

Qui ferait crever demain

Tous mes copains Achéens

Mais Ariane vous fûtes celle

Qui d'une ficelle

Barda mon cœur de garçon

Comme un saucisson

Car depuis je dis toujours oui oui oui

Car depuis je dis toujours oui

   Donc, emporté par l'ambiance survoltée, il foudroya la demeure de Lycaon et le métamorphosa en lupus !

   Pour les malheureux qui n'auraient pas étudié le Latin, lupus signifie « loup ». D'où bien sûr, ce proverbe resté dans toutes les mémoires – sauf de ceux qui souffrent de la Maladie d'Alzheimer, dont la journée Internationale tombe un 21 septembre (je précise au cas où cela intéresserait quelqu'un !!!) : homo homini lupus : l'homme est un loup pour l'homme.

   Sur ce, je vous laisse, je repars lire Gérard Ménatory afin de parfaire ma connaissance du canis lupus.

  • À ce propos, je me refuse d'employer le terme d'animal. Jamais ce dernier n'emploierait un tel déchaînement de violence si ce n'est pour défendre l'intérêt du groupe ou pour se nourrir. Ceci me fait penser au célèbre « L'homo homini lupus est » de Plaute : quelle ineptie ! Je l'excuse en situant la locution dans le contexte de l'époque et de l'inexistence de l'éthologie, l'étude des comportements animaux. Il est certain que jamais ce canidé ne se comporterait ainsi avec des congénères. bis repetita non placent...
    Le lupus... un mal ou un mâle masqué...

    · Ago almost 6 years ·
    One day  one cutie   23 mademoiselle jeanne by davidraphet d957ehy

    vividecateri

  • Juste une remarque. Ton petit jeune en photo, il fait un trop typé éphèbe. Pas certain qu'il aime les dames, la mimolette, tout au mieux.

    · Ago almost 6 years ·
    Photofp3

    petisaintleu

    • La barbe du Zeus en vieux barbu !

      · Ago almost 6 years ·
      Couv2

      veroniquethery

    • Zeus t'emmerde ! :)

      · Ago almost 6 years ·
      Photofp3

      petisaintleu

    • Janus t'emmerde en retour !

      · Ago almost 6 years ·
      Couv2

      veroniquethery

    • Lui, c'est un peu normal : un vrai trou du cul parait-il, selon des sources officieuses mais bien informées en provenance de l'Olympe.

      · Ago almost 6 years ·
      Photofp3

      petisaintleu

    • Et tu sais bien qu'il faut toujours suivre la source...

      · Ago almost 6 years ·
      Couv2

      veroniquethery

    • la remonter tu veux dire ?

      · Ago almost 6 years ·
      Photofp3

      petisaintleu

    • Oui, monter, descendre... Bis repetita placent

      · Ago almost 6 years ·
      Couv2

      veroniquethery

    • vas-y Frankie !

      · Ago almost 6 years ·
      Photofp3

      petisaintleu

    • Tu parles évidemment de Frankie Avalon, qui chanta "Venus" !!!!

      · Ago almost 6 years ·
      Couv2

      veroniquethery

  • Sur le cul !!! Comme quoi on peut être un puits de science et faire de l'humour, sans se la péter !

    · Ago almost 6 years ·
    Photofp3

    petisaintleu

Report this text