inconnus / ligne 10 / 14h04

eben

Alors qu'il n'est pas là, je détermine son absence.

Ligne 10, soleil sans chaleur.

Des femmes assises sur les strapontins, perdues dans leurs pensées.

Les visages fermés tranchent avec les couleurs estivales.

Du rouge, du jaune et du beige couvrent les robes et les chemises.

Vieille aux paupières tombantes, trentenaire accrochée à son journal

Oh, déjà, je dois descendre.

Le quai de la 13 est franchement désert.

Les distributeurs éclairent dans le vide, les affiches publicitaires sourient au néant.

Oh, déjà, je dois monter.

  • J'aime beaucoup cette comédie "métropolitaine", où chaque station du métro parisien permet de croiser des inconnus qui nous deviennent, finalement, plus familiers que le narrateur qui demeure, lui, mystérieux. Ce serait intéressant de donner du sens au cheminement du narrateur en reliant les différents épisodes de ce "poème-feuilleton". Une version "L World" parisienne...

    · Ago about 9 years ·
    Tumblr inline mscoh90pca1qz4rgp

    saint-james

  • xxx

    · Ago about 9 years ·
    Dsc 0012

    agathe-mirage--2

  • merci !

    · Ago about 9 years ·
    Portable

    eben

Report this text