Interview et enquête exclusive sur le suicide d'Emma B

Chrys

Noel approche mais à Ry-sur-Guimand l'émotion est encore vive. Pourquoi Emma s'est-elle suicidée ? Des journalistes ont peut-être la réponse grâce à Simone,tante maternelle de la défunte.

-Qu'avez-vous ressenti en apprenant le suicide de votre nièce?

Les yeux brillants trahissent l'attitude digne et pudique de la femme qui nous reçoit.

-Le 9 Mars 75, Emma est arrivée comme un cadeau.Ma soeur et son mari lui ont fait croire qu'elle était une princesse ! Elle y a cru ! et n'a jamais cessé d'évoluer dans un royaume imaginaire. L'arsenic m'a surpris mais pas son départ pour un autre monde.

Nous gardons le silence. Se pourrait-il qu'Emma n'ai pas su se désengluer du miel trompeur de ses souvenirs d'enfance? Serait-elle morte d'une overdose de rêve qui ne pouvait voir le jour dans le monde réel ?

-D'après certains témoignages, Emma était volage, collectionnait les amants et ridiculisait son mari, qu'en pensez-vous?

-Vous faites allusion à ces femmes à la sensualité molle, ces oies blanches qui n'auront jamais la grâce d'un cygne ! Emma aimait son mari même si elle pensait que ne pas répondre au désir provoqué était une lâcheté sans nom !

Si nous pouvons conclure que la jeune femme n'était pas lâche comme le prouve le numéro écrit à la hâte sur un ticket de métro, rien ne prouve que cette légèreté la rendait heureuse.

D'après sa tante, Emma vivait sa vie dans un rétroviseur et ne pouvait y voir l'avenir, ni même le reflet de sa fille et de son époux souriants dans l'angle mort.

Dans l'équilibre qu'elle aurait pu trouver auprès de Charles, il y avait un trop et cet excès ne lui était plus supportable.

Depuis, Simone l'affirme ; le soleil se lève toujours mais le coq chante faux.

Report this text