Je te mentirais.

mscfr


          Je te mentirais, seulement si je te disais que tu ne comptes pas pour moi. Je te mentirais, oui, en te disant que je ne t'aime plus; en te disant que ma mémoire t'a effacé, t'a oublié... je te mentirais, bien sûr, si je t'avouais que ton corps ne m'a jamais fait rêver, que tes yeux ne m'ont jamais envoutés et que ta bouche ne m'a jamais ensorcelée. Évidemment, je te mentirais si je te jurais que je n'avais plus besoin de toi; quel connerie! Oui, je te mentirais, je te mentirais juste pour pouvoir libéré mon cœur de cet amour insensé, de cet amour trop puissant, de cet amour qui m'enchaine tant il est passionne. Je te mentirais, pour toutes ces immondices, juste pour quelques heures...
 
          Je te mentirais aussi, si je te promettais que ces filles n'étaient que des amies, que tes doutes n'étaient pas fondés. Juste pour la distance, le besoin surpasse souvent l'envie. Le besoin cache les sentiments... Alors je te mentirais. Je continuerais de te mentir jusqu'à la fin; je continuerais pour pouvoir nous préserver; pour pouvoir me consigner dans ton cœur, et vivre de ton image. Je te mentirais parce que la jalousie m'aura envahi. De te savoir seule, au milieu de ce troupeau de connards ivres de pornographie. C'est pourquoi je te mentirais... Juste pour penser et savoir que tu n'es pas la seule à devoir surmonter les kilomètres. Je te mentirais...
 
          Le mensonge n'est jamais beau, il agit comme un traitre. Par derrière. Il n'est jamais beau mais il peut souvent soulager; il peut permettre la durée qui elle-même sauvera la distance. Je te mens, oui, mais comment ferais-je autrement? Dis-moi, m'as tu dis toute la vérité, toi, malgré les kilomètres? Dis-moi, sais-tu ce que c'est de ne penser qu'a une seule personne? Une personne distante. Je vis de ton image; de ton image absente... Je perds cette image petit à petit, jours après jours. Alors pour l'immortaliser, je te mens.

          La vie est dépendante au mensonge; une vie ne peut être vécue sans. Tout comme le sourire, le mensonge est le propre de l'Homme. Tout est menti, la Terre, les pays, les bordures, les langues, les idéologies... Les mots sont mensonges. Invention de l'Homme, ils ne sont qu'imaginés. Alors si tout est mensonge, cette lettre l'est aussi. Si tout n'est que menti, le mensonge devient une réalité. La réalité, elle, est vrai; naissante de la pensé de l'être humain. Si cette lettre est un mensonge c'est qu'elle dit la vérité; car oui, le mensonge est vrai.

  • Le mensonge est parfois nécessaire, on dit bien "toute vérité n'est pas bonne à dire" !
    le plus difficile est de trouver la limite au mensonge...

    · Ago almost 8 years ·
    Evan carnet bord ange dechu2 l  mvndo 54

    feline

  • Mentir pour se cacher des autres, mentir pour ne pas se révéler, mentir de peur d'avoir à souffrir de la vérité, mentir pour cacher la vérité et être sensible. Mentir pour aimer et aimer pour la vérité, tel est notre dilemme !

    CDC

    · Ago almost 8 years ·
    Yin   yang   2016

    Patrice Merelle

Report this text