Je vous désire toujours

marivaudelle

jusqu'à l'ivresse.
Mon envie folle me nouera sûrement la gorge.
Je le regarderais
Dressé devant moi
Comme un pic, un phare
Habillé de rose, et de bleu
Ma langue suggèrerait
Gourmande et légère
L'enlacerait, l'enroulerait
Ma bouche serait la houle
Le prendrait avec insolence,
Impertinent, Tentant, Vibrant.
Il tressaillirait sous mes caresses
Ma salive se mêlerait à cette ivresse
Je boirais, je sucerais et je lècherais
Sa peau, si douce.
J'y passerais un doigt
Mouillé à mon intimité,
au-dessus de sa tête
Susciter la tempête
Là est mon seul désir.
Le soumettre à mon plaisir
Et ainsi le faire jouir.
Alors j'ouvrirais la bouche
Engouffrerais pour le satisfaire
Ce qu'il m'offrirait avec impatience
Ce pieu, ce dard, ultime jouissance
De le prendre en même temps
D'un doigt insolent
Au plus profond de lui.
Report this text