Journal de Ahmed, 13 ans

peterpanpan

Page d'un cahier trouvé dans les affaires d'Ahmed pendant les vacances scolaires

Faut croire qu'il y a des ratés comme ça, dans la vie. C'est un peu déprimant de se le dire. Mais y'a pleins de gens qu'y croient à ça, qu'y'a des ratés nés. C'est un vieux truc. D'ailleurs y'a tellement de gens qui croient à tellement de trucs, qu'il suffit de croire à n'importe quoi et de trouver les bonnes personnes pour vous donner raison, et voilà. C'est pas comme si y'avait une bonne vérité. Ça devait exister avant, mais c'est un trop vieux truc.

Quelque part c'est bien mais ça donne mal au crâne. Parce que si quelqu'un me forçait à croire à un truc que j'crois pas, ça m'ennuierait. Mais pas savoir en quoi croire c'est un peu la merde aussi. Des fois j'ai l'impression que croire dans un truc c'est mal vu. J'veux pas dire croire en une religion ou quoi forcément, juste croire en un truc, quoi. Des idées ou quoi.

C'est marrant on dirait qu'il y a tellement plus rien à croire, qu'il faut se forcer à trouver un truc en quoi croire. Enfin je sais pas si je suis clair. 

Quand j'étais plus p'tit j'me posais pas ces questions. Franchement c'est même pas si j'y pensais. C'est qu'à force d'avoir trop de temps se faire plaisir ça suffit plus et ça dégoûte.

J'dis pas, perdre mon temps à faire d'autres trucs, ça me plairait pas non plus. Ça s'rait pire. C'est comme si j'étais bloqué.

Du coup j'me suis mis à penser à un tas de trucs. Genre, la Terre, la place dans l'Univers, tout ça. Quand on regarde des fourmis, elles sont absorbées dans leur travail de fourmis, ça leur viendrait pas en tête de penser à autre chose. Quand on reste tout le temps occupé on devient comme une fourmi. 

Du coup ça me prend un peu la tête, parce que je me demande un truc. Est-ce que parce qu'on peut penser à quelque chose, on doit y penser ? Si on a le pouvoir de penser autrement que comme une fourmi, c'est qu'on a le droit de le faire, non ? 

Mais en même temps y'a pleins de trucs qu'on est capable de faire et qu'il vaut mieux pas faire, comme prendre un couteau et tuer quelqu'un par exemple. Même si c'est vachement plus dur. Ouais, tuer ça me semble moins naturel que penser au delà des fourmis.


Mais je me dis. Imagine une fourmi, qui soudain, cesse de faire comme toutes les fourmis. Elle pourrait plus vivre avec les autres fourmis, elle serait inutile. Du coup elle finirait par mourir. Parce qu'une fourmi ça peut pas vivre seul. Ou alors il faudrait qu'elle trouve d'autres fourmi comme elle, qui voudrait penser autrement que comme des fourmis, et en attendant de pouvoir vivre autrement que comme des fourmis, elles feraient semblant d'être des fourmis normales. Parce que c'est évident que les fourmis normales, si elles savaient qu'il y avaient des fourmis qui voudraient pas faire comme les autres, elles les élimineraient. 

Moi je me demande si je vais devoir me cacher. J'ai pas envie de faire semblant d'être une fourmi. Ça me déprime, un peu.



Report this text