La beauté, ce concept qui réduit les femmes à n'être qu'un corps

Maureen G

Inspiration: "Beauté fatale" de Mona Chollet

On s'accorde à dire que la beauté, c'est subjectif.

Selon le regard d'une personne, le constat ne sera pas le même et l'évaluation d'un physique sera donc différent car chaque personne a son individualité, ses critères,
sa sensibilité.
Pourtant parler de subjectivité de la beauté dans une société qui la norme complètement, au travers de ses publicités, des séries, la télé, les films etc. semble incohérent.
On nous impose effectivement des normes de beauté et pour atteindre la perfection physique il faudrait suivre leurs critères.
En quelque sorte, n'importe quelle personne qui souhaite rentrer dans ce moule et avoir un physique qui rentre dans la bonne case pour se dire "beau" ou "belle" pourrait le faire.
Que ce soit par rapport au poids, aux cheveux, au visage: on peut autant user d'artifices à portée de mains (maquillage, colorations, coiffures) que de la chirurgie esthétique si on veut pousser plus loin.

Oui mais...et c'est là que je m'interroge, si on met de côté cet aspect normé de la chose; qu'on prend en compte que certains.e.s y mettent de l'importance et d'autres pas; il s'avère qu'en termes de beauté physique certaines personnes mettent tout le monde-ou en tout cas une grande majorité- d'accord.
Dans ce cas, peut-on vraiment dire que les diktats de la beauté sont les seules influences qui poussent les gens à aduler tel physique plutôt qu'un autre? Je n'en suis pas
certaine...
On s'est déjà tous accordé à dire de quelqu'un.e qu'il/elle était vraiment beau/belle.
Même si on ne se sent pas forcément attiré par la personne mais on reconnaît que oui, effectivement, il n'y a aucun doute ce physique est beau. On a pas forcément d'explications ou de données personnelles précises pour justifier ce constat.
Alors, sûrement qu'il y a dans cette évidence commune un peu de "on m'a fait comprendre que beau/belle = mince, élancé.e, dents blanches, peau impeccable etc." mais il se joue sûrement autre chose pour qu'un groupe majoritaire soit au diapason, sur une notion soi disant subjective.

J'avais entendu dire que l'on trouvait beau un visage qui était parfaitement symétrique, bien évidemment, nous sommes incapables de saisir cela en un coup d'oeil, ou même en étant en tête à tête avec une personne. Sauf si vraiment ses traits sont asymétriques au possible. Nous serions configuré.e.s pour rechercher la perfection, cette perfection serait une certaine symétrie du corps qui signifierait que ce corps est en parfaite santé et de parfaite composition pour (se) reproduire. Je grossis la chose mais c'est plus ou moins ce que j'avais lu et compris.

N'étant pas doctorante en sociologie de la beauté ou spécialiste des comportements humains en termes de séduction et de sexualité, je ne vais pas m'étendre sur cette hypothèse mais si certain.e.s sont calé.e.s sur le sujet et ont des pistes de réflexion à amener, n'hésitez pas.

Pour ma part, je préfère m'interroger sur l'aspect plus sociétal du sujet. Etant en pleine lecture de l'ouvrage de Mona Chollet "Beauté fatale, les nouveaux visages de l'aliénation féminine"; je suis vraiment plongée dans ces questionnements autour du physique et de l'importance qu'on y porte.
Ca nous est tous et toutes arrivé de boire un verre en terrasse et d'observer, de regarder les gens qui passent; de les détailler, les scruter et analyser et que me jette la pierre la personne qui n'a jamais pensé au moins une fois "je suis mieux que lui/elle" et/ou"je suis moins bien que lui/elle". Mais encore "ha tiens, elle/lui est vraiment pas mal" et/ou "ha...lui/elle, n'est pas gâté.e par la nature..."

Nous sommes sous haute influence des normes et pourtant quand on s'amuse à observer les
passant.e.s; on ne peut que voir la diversité des corps, des visages, des couleurs de peau des attitudes. Et nous-mêmes, nous faisons partie de cette masse et apportons notre touche personnelle d'authenticité. Comment pouvons-nous donc juger, de manière inconsciente et
c'est presque encore plus effrayant; la beauté à travers un prisme très restreint?
C'est assez fou de réaliser à quel point nous sommes des êtres influençables et à quel point des aspects complètement superficiels envahissent nos vies et notre
façon d'être.

Ce qui est clair cependant c'est que les personnes qui souffrent le plus du conceptde la beauté et de l'importance qu'on y place ce sont les femmes. Dans mon groupe d'ami.e.s, je ne vois que mes copines se pomponner, se maquiller, trouver la tenue qui mettra le plus en valeur son physique etc. Jamais mes copains ne font ça avant de sortir pour une soirée, en tout cas, je n'ai jamais eu l'occasion de les voir faire.
Je suis la première à être enfermée dans ce carcan, je lutte contre cette idée que, quand on est une femme, on se doit d'être bien maquillée, bien coiffée, bien habillée et bien épilée etc. car en résumé nous sommes un physique avant d'être un individu. Chez une femme, on discerne le physique de l'esprit/la personnalité.
Car finalement, la plupart du temps, si une femme est uniquement belle mais complètement stupide ou dénuée d'intérêt (ce qui est aussi complètement subjectif); elle sera le principal "objet" de l'attention (masculine hétérosexuelle): après discussion certains préfèreront
en rester là mais les autres tenteront -quand même- de séduire la jolie demoiselle.

Il n'y a qu'à voir dans les attitudes sexistes des hommes que ce soit verbal en hélant des "bonjour mademoiselle, vous êtes charmante", ou pire une main aux fesses; mais aussi la main autour de la taille ou encore des "compliments" lancés au beau milieu de la rue "hmmm pas mal..." pour constater que nous sommes réduites à être un physique et appréciable de préférence sinon on a
plutôt intérêt à être très intelligente et cultivée pour mériter un peu d'intérêt de la part du mâle dominant.

Pour parler personnellement, cela me pèse cruellement, me fatigue et me met en colère car j'ai l'impression d'être mon propre otage: je suis outrée par ce pouvoir de la beauté sur les femmes et paradoxalement je joue son jeu. Dès que je sors, je vais moi aussi chercher à porter la
tenue qui me mettra le plus en valeur, je me maquillerais, me ferais une jolie coiffure et porterais du parfum en bref je rentre dans les codes sociétaux imposés aux femmes pour être "jolie" avant d'être "moi".
Rares sont les fois, où, en sortant que ce soit pour aller à un concert ou une soirée entre ami.e.s; je me suis sentie bien d'être moi-même c'est à dire bien dans ma peau et mon corps (comme il est, sans artifices, juste mon
corps au naturel) et bien dans ma tête aussi: pas gênée d'être qui je suis, pas de honte à parler de mes envies, mes activités, ma vie etc.
"Rares"...c'est triste, moi ça me peine, ça me dérange. Je ne devrais pas avoir à me sentir nulle ou moche, à me sentir moins bien que une telle tout ça pour briller dans les yeux des hommes puisque clairement c'est ça qui se joue: devoir plaire, à tout prix, devoir être la plus belle car c'est là notre valeur principale en tant que femme. Ensuite, on peut éventuellement être intéressante pour d'autres raisons.

Je me prends parfois à rêver d'une société où les femmes n'auront plus à s'infliger toutes ces conneries, à acheter toutes sortes de produits de merde qui leur font plus de mal que de bien, à ne plus user de chirurgie esthétique parce qu'elles ne rentrent pas dans le moule. Qu'on nous laisse aimer nos corps, qu'on nous laisse vivre avec eux et qu'on arrête de dissocier notre enveloppe corporelle de notre esprit/intelligence/personnalité. Nous
sommes au même titre que les hommes, un tout et pas simplement une plastique vide de sens (#nousnesommespasdespoupéesbarbie).

En attendant, je vais continuer à chercher des lieux où me sentir bien, des personnes avec lesquelles je me sens libre d'être la personne que je suis.
Il faut chercher mais ça existe...

  • Même les enfants donnent de l'importance à la beauté! Faut voir comment les filles sont habillées dans les cours de récré! Les parents les formatent ou se sentent obligés de le faire, c'est sûr avec toutes ces pubs!

    · Ago about 1 year ·
    Coucou plage 300

    aile68

  • La beauté c'est dans un beau sourire qu'on la découvre. On me le dit parfois, parce que voilà, je souris tout le temps. C'est tout à fait naturel ! Et l'on dit qu'un sourire c'est un mini-lifting, tant mieux...
    Il y a également une façon d'être, le charme, ça compte ! Cela s'appelle le charisme. C'et une forme de beauté. Et cela arrive d'être attiré(e) par une personne banale, à première vue, et dès qu'elle s'exprime, le miracle a lieu...

    · Ago about 1 year ·
    Louve blanche

    Louve

  • La beauté est une futilité qui n'a pas de sens. La société nous fait croire à son existence, mais elle est aussi vraie qu'un dragon ou une fée des bois.

    · Ago about 1 year ·
    Moi (7)

    Théo Seguin

Report this text