La femme du ménage.(1)

effect

Extrait de: "Elle était peu amoureuse mais du genre très bosseuse: elle préférait avoir du pain sur la planche que des mains sur ses hanches."

Dans les moments ennuyeux ou délicats, on finissait toujours par tout remiser au placard et au lendemain: la peinture de la chambre, comme aussi de faire l'amour ou le ménage. Dans le premier des cas, on butait sur la teinte, dans le second et le troisième, Betty avait régulièrement de la fièvre.

- Touche-le pour voir !

- Putain la vache ! Il est chaud bouillant !

- T'es déçu ?

- Ben ouais... !

- Bonne nuit quand même !

- Bonne nuit mon cœur !

Betty a au lit, un front qui fonctionne comme un chauffage électrique: quand on appuie dessus, il propage une énorme chaleur, en rayonnant tout autour. S'ensuivent alors, les symptômes d'une énorme migraine. Son médecin dit que cela provient d'une hormone, la mélatonine, appelée hormone du sommeil, et qui afflue à toute vitesse en faisant des flammes et des croche-pattes sur sa libido:

- Cela provoque chez vous, une sorte de conflit sur votre masse amoureuse... ça fait une sorte de duel Mélatonine/Libido... ça fait un truc du genre comme dans un match de foot... il y a un vainqueur et un vaincu ! Faudrait remettre la balle au centre !

- Justement Docteur, n'y aurait-il pas une petite pilule pour faire gagner de temps en temps ma libido sur mon sommeil, comme par exemple en essayant de lui faire faire un simple petit match nul pour que mon mari puisse participer à une séance de tirs au but ?

- Dans ce cas précis, il faudrait une pilule qui endorme votre mélatonine... mais comprenez bien que faire endormir une hormone qui déjà vous fait dormir... c'est comment dire... essayer de faire se mordre le serpent par la queue... ou un truc dans ce genre !

- Y a pas de solution chimique alors ?

- Ben non... reste que la solution pratique !

- C'est à dire ?

- Surprendre un peu plus votre mari... essayez de vous mettre le nez dans ses petites affaires... ou un truc dans ce genre !

- Ah non ! Sûrement pas ! Il a horreur que je vienne à son bureau ! Il dit qu'il y a déjà assez de bordel dessus, que c'est pas la peine d'en rajouter en dessous ! Vous me prenez pour qui ? Sa femme du ménage ?

...

Report this text