La Grande histoire du progrès et des inventions (1)

arthur-roubignolle

La Grande histoire du progrès et des inventions (1)


Voilà qu' au soir de ma vie, blanchit par les ans et mûrit par les expériences, le temps est peut-être venu pour moi d'attaquer la Grande Oeuvre qui sommeille en mon esprit depuis des années, j'ai nommée : l'histoire des inventions !

Je laisse à présent de coté ma modestie naturelle sans crainte à présent d'étaler au grand jour mes connaissances vastes et multiples. Connaissances acquises  patiemment tout au long d'une vie riche en rebondissements, mais connaissances conquises toujours avec l'humilité  du hardi alpiniste gravissant les hautes montagnes de l'érudition, telle la fourmi accumulant un par un les grains du Savoir, tel le forgeron frappant sur la matière brute pour en extirper la fine lame polie et tranchante de l'Entendement et de la Raison...


Bon, ça va comme intro ? Ça vous convient ? Moi je trouve ça pas trop mal !


Mais commençons par le début, le tout début de l'humanité lorsque les inventions n'étaient même pas inventées...

C'était pas terrible faut l'avouer. Les hommes ne savaient pas faire le feu, et sans feu, pas de briquets, sans briquets, pas de clopes, sans clopes pas de cancers, sans cancers, pas de recherche médicale, et sans recherches médicales, pas de subventions !

Il faut dire que pour inventer des inventions il faut des inventeurs, des instituts de recherche, le concours Lépine au minimum. Rien de tout cela n'existait évidemment.

C'est simple il n'y avait rien ! Et les hommes ne pensaient à rien (enfin si, à forniquer, ah oui pour ça ils étaient forts et sur ce plan là les bonobos n'avaient qu'à bien se tenir).

Le premier inventeur était un type tout à fait ordinaire, un dénommé Lucien (cousin de Lucy d'ailleurs...). Lucien n'inventa pas le feu, il était trop con pour ça, mais par contre et par le plus heureux des hasards il inventa la pierre taillée. Comment ? En voulant écraser une fourmi avec une pierre ! Une saloperie de fourmi l'avait piqué et pour se venger il voulut l'écraser à coups de pierre. A sa grande stupéfaction, il vit qu'à chaque fois qu'il ratait la fourmi, la pierre en cognant le sol se fendait en partie, découvrant des arêtes saillantes et tranchantes comme une lame de rasoir...(Attention, Lucien ne se dit pas : « Tiens, c'est tranchant comme une lame de rasoir, vu que le rasoir n'était pas encore inventé. Non, il se dit juste : « Tiens, c'est bizarre ! »).

Il alla voir ses copains (qui étaient en train de forniquer) et leur dit : « Eh les gars j'ai découvert un truc génial ! » - Les autres lui dirent : « Nous emmerde pas Lucien, t'es même pas foutu d'écraser une fourmi alors va jouer ailleurs nous on est occupés là... »

Vexé, Lucien s'en alla en se promettant qu'il ne reviendrait que lorsqu'il saurait écraser une fourmi. Bon, en fait il se fit écraser lui-même par un tyrannosaure qui fonçait à toute blinde en pourchassant un malheureux microraptor...

La géniale invention de la pierre taillée mourut avec Lucien. Mais, grâce aux amis de Lucien qui forniquaient comme des malades, l'humanité se multiplia et un jour, un homme re-découvrit l'invention de Lucien. Il déposa aussitôt un brevet et fit fortune dans l'import-export de pierres taillées.


Bon voilà, pour aujourd'hui je m'arrêterai à l'invention de la pierre taillée, ça vous fait déjà beaucoup d'infos à digérer.

Sachez cependant, avant de quitter cette page aussi didactique qu' instructive, que la pierre taillée représente un très vaste domaine de recherches paléontologiques. L'âge de la pierre taillée s'étendant approximativement du Kronembourien inférieur (- 2,7 à – 1,3 millions d'années), jusqu'au paléoéthilique supérieur (- 35 000 à – 5000 ans).

Imaginez que vous attendiez le bus durant tout ce temps, ça fait vachement long !


La prochaine fois nous aborderons l'invention de la pierre taillée ouvragée et émaillée façon Limoges...

Ou autre chose, car très vite les inventions vont se succéder les unes après les autres pour les hommes de cette époque, hommes que les paléontologues ont nommés « Homos Erectus », vous devinez pourquoi... (Les bonobos, enfin...).



  • La longue avancée des découvertes empiriques faites par l’humanité naissante est un sujet passionnant. Ta grande culture encyclopédique pourrait nous pondre de ce style vulgarisateur si scientifiquement plaisant, une chronique régulière qui nous éclairerait, sur ce chemin obscure et pierreux de l’invention de la roue carré à celle de Victor Hugo. Je t’encourage à persévérer. Si tu ne le fais pas pour toi, fait le pour nous ! Merci Arthur ! :o))

    · Ago 6 months ·
    Photo rv livre

    Hervé Lénervé

  • http://welovewords.com/documents/levolution-1

    · Ago 6 months ·
    Gaston

    daniel-m

  • Une invention ont le sait maintenant grâce au ouistiti-leaks piquée à un singe !

    · Ago 6 months ·
    30ansagathe orig

    yl5

    • On a copié les singes? Pas possible! (je met deux fois la même réponse vu qu'il y a deux fois le même commentaire...)

      · Ago 6 months ·
      P1000170 195

      arthur-roubignolle

    • Une invention on le sait maintenant grâce au ouistiti-leaks piquée à un singe !

      · Ago 6 months ·
      30ansagathe orig

      yl5

  • ce thème des zinventions est fécond... (pas "fait, con !) il faut absolument le travailler ! A la pioche !
    (ps: seuil = début ! donc plutôt "soir" de ma vie, non ?)

    · Ago 6 months ·
    Autoportrait(small carr%c3%a9)

    Gabriel Meunier

    • Merci pour cet encouragement Gabriel, je m'y attelle!

      · Ago 6 months ·
      P1000170 195

      arthur-roubignolle

    • Oui merci pour seuil, remplacé par soir évidemment, j'écris trop vite des fois...

      · Ago 6 months ·
      P1000170 195

      arthur-roubignolle

Report this text