La muse inachevée

James Px.

Sous le tournesol 

Sèchent ses larmes

Lorsque la nuit la sépare

Du jour qui ne la regarde plus


Minuit

Heure où l'horizontale déballe

Et emballe 

La taille fine

Les vingt euros

Sur la queue de son chat moine


Craignons qu'il n'y ait personne 

Pour décrocher 

La préface de la lune

Le prélude de Bach

La verticale de son courage

Qui se balance aux cernes 

De son œil au beurre noir


Elle invite en plein cœur 

Un poète ambulant

Pour y scruter 

La création de l'amour

Sur son sang 

Glisse la fragilité


Sa clarté est en lui 

Ce miroir visible 

Miroir de l'instinct

Gemme taillé par phantasme


Ils s'interpénètrent se taillent

Respirent vingt quatre heures


Un éclat d'obus

Où la poudre sont des secondes

Et les projectiles 

Des intentions tendres


Elle n'est jamais la même


Sous le réverbère

Elle sera toujours l'esclave 

Des papillons de nuits

La muse inachevée

Du poète solitaire

Report this text