La pluie dans l'heure.(1)

effect

Nous habitions une si jolie demeure que nous avions des compliments qui tombaient comme des pommes.

Des C'est chouette chez vous comme des Putain ça a d'la gueule nous vomissaient dessus avant même un essuyé des pieds sur le paillasson. Depuis l'entrée de la maison, une applique tempête flanquée d'une mèche à mazout faisait déjà son effet.

« C'est chouette chez vous ! Mais dis-voir, tu l'allumes tous les soirs ta lanterne ? Tu montes sur un escabeau ? »

« Non, elle est branchée en direct sur le circuit de la citerne à fioul ! Je ne m'occupe de rien, elle s'allume toute seule quand la nuit tombe... en même tant que la chaudière ! »

« Ah ouais ?  Mais alors, quand t'as pas les nuits fraîches, ta loupiote, elle s'allume pas ? »

« Ben non ! »

« T'es obligé d'attendre l'hiver pour avoir de la lumière sur ta terrasse ? »

« Ben ouais ! Entre-nous, j'te dirais que c'est mieux comme ça, on n'est pas emmerdé l'été par les moustiques ! »

Mathieu est vif d'esprit et visualise assez rapidement les situations compliquées. Vendeur de balais chez Swiffer, il anticipe les besoins de sa clientèle avant même que la poussière ne se fasse sous un tapis. La mode du plumeau de placard le rend heureux.

« Dis-voir... t'es peintre et je vois pas une de tes toiles dans ta maison, c'est de la modestie ? 

« Non, c'est du courage ! T'as déjà vu un dentiste exposer les gueules ouvertes de ses patients dans son salon ? »

« Tu peins des dents ? »

« Non, mais de temps en temps des fraises ! »


C'était l'année où pour compléter les ventes peu fertiles de mes toiles, je retouchais sur ordinateur les fruits et légumes de Lidl afin que sur leurs prospectus ils fassent moins moches que la vérité attendue. Par internet, le service 'Promotions' m'envoyait les photos des protubérances maraîchères, et d'un légume moche à 0,95 € le kilo, j'en faisais un légume essentiel à 0,99 €. Suivant mon contrat, les 4 centimes de différence tombaient dans ma poche.


C'est avec un container de citrons vert-de-gris de Madagascar resté bloqué au fret de dédouanement à Marseille, et qui par un petit miracle de mes additions et soustractions des filtres couleurs de mon Photoshop, que la société qui m'employait pu obtenir l'appellation de citrons jaunes tachetés d'Espagne.

«  Sur ce coup-là, on ne peut te verser que 2 centimes d'euros par kilo, parce que tu comprends, même si on les revend en tant que citrons, le jaune il est pas au même prix que le vert ! »

Je ne sais si j'avais le cul bordé de nouilles ou un cancer planqué derrière une porte, mais quoi qu'il en soit, c'est sur un coup de poker que les 25 tonnes se sont écoulées chez Picard pour finaliser leurs fameuses glaces 'citrons givrés'.


En sortant de chez le notaire pour l'acquisition de notre maison, Betty me lançait :

« Pourquoi que t'as dit qu'on payait en cagettes d'euros ? Pourquoi pas en fuel pendant qu'on y est ! Putain, on va passer pour des nazes ! Jamais tu frottes un peu dans ta tronche ? »

...



  • Cela me rappelle une scène du départ du film de Pagnol : Le Schpountz.

    · Ago 8 months ·
    30ansagathe orig

    yl5

    • Le fameux "ramollissement de la cervelle" :)

      · Ago 8 months ·
      Philippe effect betty

      effect

    • Non je pensais au frère du héros qui arrivait à fourguer des aliments avariés en les faisant provenir du Pérou !

      · Ago 8 months ·
      30ansagathe orig

      yl5

    • ah, oui aussi :)

      · Ago 8 months ·
      Philippe effect betty

      effect

  • T'as rien dans le citron, ou quoi !!

    · Ago 9 months ·
    Louve blanche

    Louve

    • Sûrement !

      · Ago 9 months ·
      Philippe effect betty

      effect

  • Suite a des remontrances, un de nos gosses disait :
    Mais maman, les murs sontaient pas beaux, alors je les ai tout peindus :"

    · Ago 9 months ·
    Autoportrait(small carr%c3%a9)

    Gabriel Meunier

  • Depuis que les artistes peintres travaillent sur ordi, ils ne se mettent plus de peinture sur eux. :o))

    · Ago 9 months ·
    Photo rv livre

    Hervé Lénervé

Report this text