La soif

plumedesang

Poème où j'ai essayé de décrire la soif de sang du point de vue d'un vampire.

Au plus profond de mes entrailles

C'est elle qui commande.

Gare à moi si je la réprimande,

Ou aussitôt je déraille.


Alors, tel un fantôme dans la nuit,

J'erre dans les recoins obscurs.

Je me meut sans aucun bruit.

A la recherche du nectar pur.


Vous le connaissez bien,

Il coule dans vos veines.

De vous il ne restera rien.

Et vos tentatives sont vaines.


Car nul crucifix ne me repousse,

Ma soif est bien trop grande.

Et votre Dieu ne me donne pas la frousse,

Trop précieuse est ma récompense.


Tel un nectar sucré,

Le liquide coule dans ma gorge.

De douleur vous vous tordez,

Tandis que je m'abreuve à votre gorge.


La blancheur de vos cous

Me met l'eau à la bouche.

Vous mourez sous le coup,

Mes canines, toujours, leur cible touchent.


Tel l'Ange de la Mort,

Je ne laisse dans mon sillage que cadavres exsangues.

Je scelle ainsi votre sort

Et de votre vie suis l'épilogue.


Vous aurez beau me maudire,

Brandir un pieu en fer,

Tenter de m'occire.

Je suis déjà en Enfer.

Report this text