L'affreux génie

aile68

On a mis des lumières, quelques-unes, dans la cuisine et le salon, Maman voulait faire des pop-corn pour faire des guirlandes alors on a fait des pop-corn et des pancakes aussi pendant qu'on y était. La maison sentait bon le sapin et l'écorce d'orange que Papa avait mise sur le poêle, manquait plus que les châtaignes mais la saison était passée. Avec les glands que  j'avais ramassés dans le bois avec ma soeur, on a fait des petits bonhommes, Noël chez nous est plein de petites idées créatives, la nature nous aide bien. Avec ma petite soeur j'ai fait des petits bateaux garnis de chocolat avec des coquilles de noix, c'est une idée que j'avais vue sur ma bande-dessinée préférée. On a dix, treize, seize ans, on est un clan de filles bien complices, l'esprit de famille règne chez nous surtout quand on prépare Noël. La dinde achetée à la ferme cuit tranquillement dans le four, Maman l'arrose avec son jus de temps en temps, Papa lui, a attisé le feu dans la cheminée et écrit en ce moment des cartes postales de Nouvel An pour la famille qui n'a pas pu venir. Tout notre petit monde est bien occupé, manque plus que le  grand-frère qui doit arriver tout à l'heure, il a une permission pour les fêtes de fin d'année.  Il a grandi un peu loin de chez nous chez les parents de mon père à cause de ses études, pilote dans l'armée c'est pas de la tarte. C'est l'affreux génie de la maison, un petit doué qui réussit tout ce qu'il entreprend. Il est un peu en décalé avec nous, à moins que ce soit nous qui soyons décalés, le courant passe comme-ci comme-ça un peu comme avec un invité de prestige auquel on n'ose pas trop parler de peur de dire des bêtises ou de bégayer. J'aimerais bien qu'il se mette à notre niveau parfois, surtout pour les fêtes où la famille est réunit. Quand il parle on dirait qu'il est sur des échasses, drôle d'image, mais ça me fait penser à ça. Bref, passons. Mon grand frère apporte toujours les mêmes chocolats, les préférés de notre mère, ceux avec la liqueur dedans. Il est sympa quand même parce qu'il n'oublie personne pour les cadeaux, j'aime quand il les met sous le sapin. C'est un peu un étranger pour moi, c'est drôle de dire ça mais c'est vrai. On a dix ans d'écart, comment ont fait nos parents?

Maman a sorti la dinde du four, elle est parfaite! Bonne taille, bonne couleur, grillée mais pas trop, mon grand frère ne devrait pas tarder à arriver. Monsieur arrive en taxi, il ne veut pas que Papa aille le chercher, on habite trop loin de la gare, c'est vrai notre maison est perchée à 800 mètres d'altitude ce qui fait qu'on a de la neige tous les hivers. Un jour j'ai dit à Maman que Laurent (c'est comme ça que s'appelle son aîné) faisait son rich man, elle m'a répondu que je ne devait pas parler comme ça de mon grand frère. Tournons la page. Le taxi est là, des portes claquent, Laurent porte deux sacs à bout de bras. Il trébuche un peu en arrivant, Papa est allé l'accueillir à bras ouvert. L'enfant prodige dit: "Salut la compagnie!" d'un ton jovial, tiens on dirait qu'il est descendu de ses échasses, la pièce de théâtre peut commencer. Il ne parle pas de ses missions à bord de son avion, tant mieux, mais de sa bouche en coeur sortent des amabilités sur la déco et la bonne cuisine, des nouvelles de la pluie et du beau temps et quelques bonnes paroles pour ses soeurs, l'étranger se fait tendre et sympathique. L'affreux génie cette année, se met à la portée de tout le monde, qu'est-ce qui lui arrive? J'apprendrai plus tard qu'il ne veut plus servir dans l'armée, il a rencontré une femme, il est amoureux, ne veut pas que sa fille à venir soit orpheline de père à trois ans. C'est chic notre clan de filles va s'agrandir. Le bébé est pour avril, peut-être qu'à Pâques on sera tous ensemble avec de nouvelles décos et un autre repas de fêtes. Mon frère aîné et nous autres avons du temps à rattraper, même si il ne se rattrape pas, notre esprit de famille lui, sera enrichi de nouveaux sourires et de nouvelles histoires à conter aux cours de visites ensoleillées ou enneigées comme les hivers en altitude.

Report this text