L'aimer de dos

nonada

Peut on tomber amoureux d'une silhouette

Qui s'éloigne de nous en nous tournant le dos

Il pleut sur le monde les cendres de nos rêves

Les alouettes chanteront plus tard, à l'aube

Quand nos âmes s'envoleront et qu'il ne restera

Plus rien

Rien

Peut on tomber amoureux

De celui qui s'éloigne

Et sans se retourner

Vole vers les ténèbres

Peut on tout simplement se laisser espérer

Grains de sable crissant sous les pieds des passants

La foule nous ignore, Nous voilà invisibles

Le dedans est dehors

Et nos maux indicibles

Peut on tomber amoureux

D'un souffle

Une brise de désir, glissant au creux de nous

Ce vent qui nous emporte Nus, effrayés, tremblants

Loin de tout Loin de tous

Loin de tout ce qui souffre

Peut on tomber amoureux

De celui sur qui se referme la porte

Et qui dans un bruit sourd

Semble nous dire adieu

Cette nuit à dévorée le jour.

Le sang bat a nos tempes

Et nos coeurs fragiles

Semblent s'évanouir

Peut on tomber amoureux

d'une ombre de nous même

Enlaçant l'eternel Dans un demi sourire

Caresses d'agonie quand les amants s'éteignent

Nos souvenirs s'étreignent

Et je traine ma carcasse

En oubliant les mots Que je venais te dire

Il fallait que tu sache.

Il fallait que tu saches

Peut on tomber amoureux

D'un fantôme de soi

Trainant sur les trottoirs

Un jour au matin et puis un autre au soir

Sans se méfier, sans prendre garde

Se laisser être

Suivre ses pas

Serrer cet être entre nos bras

Brûler l'asphalte de nos mémoires

Et disparaitre Sans crier gare

Peut on tomber amoureux

D'un océan qui n'a pas de rivière

D'un rivage desert Sur lequel on échoue

D'une lumière et c'est tout….

Peut on tomber amoureux

Encore et a chaque fois

Encore et a chaque fois

Encore et a chaque fois

Report this text