L'amour, un inconnu

Oumou Armand Diarra

Le changement climatique avait gagné encore une fois le pari. L’on ne pouvait plus contrôler avec exactitude le temps, l’on ne savait plus quand est- ce qu’il pouvait pleuvoir ? Quand est- ce que le vent soufflera de l’Ouest vers l’Est, du Nord vers le Sud ? Comme le climat, l’amour a aussi ses tours dans sa poche. Inconnu, il est énigmatique et nous mène le plus souvent vers un chemin parsemé d’embûches. Ce récit nous permet de connaitre une  histoire  d’amour, facile à conter, à ceux qui désirent connaître le  partage d’un sentiment passionné. 

Emouvant !  Impressionnant ! Bouleversant !                                 

La vie de Maryse !  Une vie amoureuse marquée par de nombreux soubresauts, de grande souffrance morale, affective. Le portrait de la splendide Maryse donne la frayeur à tous ceux qui veulent connaître la vraie définition de l’amour passionnée. Maryse est une jeune fille qui a souffert des pressions d’une autorité parentale. Elle était exitée, curieuse de découvrir les relations humaines dans toutes ses dimensions. Malheureusement, il existait  un écart, un signe d’incompréhensions entre sa personne et son environnement. Elle  avait la capacité, la volonté de  chercher pour connaitre tout ce qui est caché ou inconnu dans  la nature humaine qui avait ses secrets. Apparence nonchalente, un regard angoissant et une mine serrée.

Maryse était  là, debout sur un tabouret pour observer à  travers le mur de la concession familiale, les passants de la rue. Elle pouvait rester des heures dans cette position.

Le mur représentait la barrière entre Maryse et le monde extérieur qu’elle voulait découvrir. A première vue, Maryse avait une beauté féline, un teint proche des merveilles du bois d’ébène, un visage rond, sa peau souple et douce formait plusieurs « colliers » autour de ce cou,  ce qui faisait ressortir une particularité à sa belle silhouette, qui n’avait pas besoin de produits cosmétiques. A vrai dire, Maryse était captivante, elle émerveillait tout individu qu’elle rencontrait sur son passage, sa peau lisse brillait  à  l’éclat du soleil, elle avait minutieusement gardé les secrets magiques du beurre de karité.

Très jeune, elle avait conservé les valeurs et règles primordiales d’une éducation qui répondait  à une exactitude, une droiture, une honnêteté. Son père –Samba-, un infirmier à la retraite avait passé sa vie à promouvoir le bien être dans  sa communauté. Il était un père qui aimait la rigueur et la persévérance. C’était un chef de famille qui avait gardé humblement sa forte personnalité. Il voulait donner, dans cette perspective, une  éducation parfaite et digne de son rang à ses progénitures. Samba  avait, dans cette lignée, exigé, à ses progénitures, le respect de la moralité et un comportement exemplaire et conforme. Envié par ses voisins, il avait décidé d’interdire l’entrée de sa maison à des inconnus.  Selon les dires de Samba, un inconnu est toujours dangereux, il est mystérieux, il doit attirer l’attention des uns et des autres. Attitude qui ne plut pas à ses voisins qui trouvaient  une exagération dans son comportement. Samba en retour, pensait à l’ingérence  des voisins qu’il considère   comme sources  de nombreux problèmes dans le quartier.

 Ainsi, au fil des années, la communication est devenue l’un des problèmes cruciaux  au sein de la famille de Samba. Personne ne fréquentait sa famille- son épouse et ses progénitures- tous étaient isolés du monde extérieur. Il avait pu donner à ses enfants, une éducation parfaite, qui tenait compte des valeurs traditionnelles. Cependant, dans l’entourage de Samba, il exitait une atmosphère de méfiance entre lui et sa famille.  Cette  distance était également perceptible  dans le rapport entre la mère et la fille.        

Samba  était craint dans sa famille, il arrive à créer  une atmosphère  insupportable pour ses enfants, qui cherchait refuge dans un coin paisible de la maison.  La présence de ce père taciturne provoquait l’angoisse, la terreur au sein  du couple. Dès que vous franchissez le portail de son domicile, la parole devenait interdite voir « un totem ». Une  atmosphère étrange s’installait dans le rapport entre l’homme et l’épouse. Le manque de communication est source d’une situation inconfortable. Samba parlait peu avec son épouse et ses enfants. La mère  ne se procurait plus de l’éducation de ses enfants, qui étaient laissés à leur propre sort. Inexistence de l’approche  affective d’une éducation  parfaite. L’illusion prend le dessus,  c’est dans ce cadre que Maryse a été éduquée. Fille très calme, elle  parlait peu à son entourage.  Ce silence n’était t-il pas un danger ? Ce manque de communication était- il le vrai concept dans lequel Maryse voulait s’épanouir ?

Dans l’enceinte de l’école Maryse était isolée et  n’avait ni amies, ni  conseillères. Elle devait  passer par une gymnastique intellectuelle pour déchiffrer le code de conduite dans sa société.

Un jour en rentrant de l’école, elle rencontra un jeune ingénieur Lassine, en chômage, qui l’invite  à découvrir les fantasmes, les  plaisirs de la vie et  les lieux exotiques qui font revivre  l’amour. Amoureux de grandes aventures  amoureuses,  Lassine était un romantique par excellence, mais sa condition sociale ne lui permettait  pas d’imiter des personnages célèbres des romans, qu’il aimait tant. Malheureusement  le refus venant des lèvres palpitantes,  des yeux pétillants de Maryse est irréversible. 

Lassine  décide, malgré ce refus de lutter pour avoir l’affection de Maryse.

Des stratégies sont là, des plans sont projetés pour conquérir le cœur de sa bien- aimée. L’espoir est permis…

 Il commença à faire la sentinelle devant la maison familiale de sa  bien-aimée. Lassine était pauvre, sa famille trouvait, à peine le prix du condiment journalier. Pour aller à la conquête de sa douce, Lassine était obligé de faire la navette chez ses amis pour prêter leurs costumes et cravates. Il voulait rapidement obtenir l’avis positif de Maryse. Cependant, il ne pouvait pas s’introduire chez Monsieur Samba, sinon il serait chassé  comme un malpropre. Ainsi, il décida de mettre à la trousse de Maryse des  enfants de la rue à qui, il donnait des centimes afin de connaître l’emploi de temps de la belle Maryse au cœur d’argent. Il sait que le projet  sera difficile, cela ne décourage point Lassine.

Son premier recours sera une force occulte pour afin conquérir le cœur de sa bien-aimée. Décidé et prêt à  tout. Il devient le prototype d’un homme affabulé, prêt à partir pour une conquête amoureuse. Pour lui, obtenir un amour et le partage  d’un sentiment passionné sont difficiles. Des conseils d’amis ne manquent plus, il adopta plusieurs stratégies. Quelques mois plus tard,  il réussit à séduire sa bien-aimée et devient par la suite incontournable.

Un lieu est choisi  pour les rendez-vous, de préférence, à quelques encablures de l’école. Maryse changea au bout de quelques jours, c’était l’extase face  à un  amour  passionné. Moments inoubliables pour elle. Le corps en branle, le cœur net, la vie redevient un foyer où joie, bonheur se succèdent…

La confiance se profile à  l’horizon

Dans cette passion amoureuse, Maryse abandonna l’école. Plus tard, elle se retrouva avec une grossesse qu’elle ignorait ? 

Maryse n’était pas préparée face à cette situation. Elle  n’avait pas eu la chance d’étudier, en science,  la reproduction et ne connaissait pas les conséquences de cette nouvelle vie amoureuse.

A trois semaines de grossesse, tout était rose pour elle. Une belle vie, l’émerveillement, une nouvelle sensation…

Au bout de cinq mois, c’est la panique dans la famille de Samba.

Comment Maryse est-elle arrivée  jusque- là ?

Après, avoir appris la nouvelle, le jeune ingénieur s’enfuit emportant avec lui, ses effets pour un autre endroit. Ainsi, durant des mois la famille de Lassine resta sans ses nouvelles. Lassine était un jeune en chômage et n’avait pas de moyens financiers pour subvenir aux besoins de Maryse et du bébé qui devait naitre. Le comportement de Maryse bouleversa la vie sociale de la famille de Samba, ses voisins l’épiaient, Samba était devenu «  le vieux fou du quartier ». Comment concevoir un enfant dont le père est un inconnu. Quel sera le devenir de Maryse ?

Samba trouve la solution. Il décide de se séparer de sa fille en lui infligeant un mariage forcé.

Après l’accouchement, l’enfant est confié à la famille de Lassine. Maryse ne connaitra jamais son enfant…

La page tournée, ses parents décident de la marier avec un sexagénaire qui avait l’âge de son grand-père. Elle devint ainsi la quatrième épouse d’un commerçant. Maryse quitta prématurément l’école pour se consacrer à une vie de famille polygame.

Pour Maryse, l’amour est fugitif, inconnu. Jusqu’ à  présent son cœur n’arrivait pas à s’accommoder avec la réalité de son environnement. A la place de cette candeur, cette envie de découvrir l’impact de l’amour sur l’homme. Elle connut la déception et l’amertume …

Quelques années durant, elle continua à rechercher cet amour qui hantait sa vie. La réponse à  l’initiative restait opaque. Elle décida de se consacrer à l’éducation de ses enfants qui sont aujourd’hui au nombre de trois, cela ne put assouvir  sa soif, sa quête de l’amour.

 Un jour, en allant faire ses achats au marché de la place.

Coup de cœur ! Elle rencontre par hasard, le fameux Lassine. Elle le reconnut, il n’avait pas changé, il avait sous les bras une autre dame, qui pouvait encore être sa victime ou son épouse. Savait- elle ? Qu’il avait eu un enfant ? Maryse ne laisse aucune prise. Son cœur palpitait, elle tremblait de frayeur, son souffle retentit plus d’une fois. Les yeux figés sur l’homme qui a brisé un matin son devenir. Des larmes chaudes coulaient sur son visage qui gardait encore les traces de cette vie mouvementée. Elle s’approcha de lui, avec un cœur remplit de haine. Elle voulut se jeter sur lui comme le ferait un lion devant sa proie. Finalement, elle se ressaisit. Elle s’approcha afin d’attirer son attention, malheureusement Lassine n’était pas  réceptif, Maryse se dirigea  vers son chauffeur et dit :

Vous êtes le chauffeur de Monsieur Lassine ?

Oui

Qui êtes-vous ?

Cela n’a pas d’importance, puis-je avoir un stylo

Bien sûr

Cinq plus tard, elle lui remit une note

Vous remettrez cela à Monsieur, dès que vous serez seul avec lui

La lettre contenait :

Lassine, quelque-soit  le temps, nos chemins se croiseront comme notre amour l’a été de par le passé. Le fruit de cet amour est aujourd’hui notre enfant. L’amour pour moi restera inconnu comme l’homme qui, un jour, est entré dans ma vie et qui a bouleversé mon  parcours dans le domaine éducatif et social.

Adieu. Maryse

Ainsi Maryse disparut dans la nature.

Lassine était très décontracté ce jour, il venait accompagner son épouse et ses trois enfants au marché. Quand il s’éloigna de sa famille pour prendre un petit verre de jus de gingembre,  c’est à ce moment que le chauffeur vint lui remettre la note. Son allure changea, effondré, il regarda de gauche à droite puis autour de lui. Il resta perplexe et dit : où est-elle ?

C’est une femme qui m’a remis cette note. Je ne la connais pas. Répondit le chauffeur.

Lassine  resta une dizaine de minutes debout,  une douleur  transperça son cœur, la tristesse apparaissait  ainsi, dans ce regard affligé par des années de souvenir. Hélas, c’était sûrement  la dernière rencontre entre Maryse et Lassine. Rien ne pouvait prédestiner une autre rencontre entre les deux amoureux.

Ainsi, Maryse consacra toute sa vie à son foyer conjugal et ne connaitra ni amour, ni son enfant… 

Report this text