L'anniversaire

Patrice Vincent

Eric le jour de son anniversaire reçoit un cadeau extraordinaire

Eric  se réveilla tôt ce jour-là. Il était très excité parce que c'était le jour de son anniversaire. Il se leva d'un bond et descendit les marches qui menaient au salon. Sa mère avait préparé son petit déjeuner avant d'aller travailler. Sur la table devant son verre de jus d'orange il y avait une carte posée et un petit paquet emballé. Eric ouvrit la carte.

« Mon enfant je te souhaite un très bon anniversaire, j'espère que ce cadeau te plaira. Je t'aime de tout mon cœur. Ta maman. »

Le cœur battant Eric ouvrit le paquet. Une boite en carton sans inscription se trouvait à l'intérieur. Les doigts tremblants il en sortit un petit objet emballé dans du papier de soie. Une fois déchiré il découvrit un petit oiseau mécanique. Il remonta la clé, puis se ravisa. Il sortit rapidement après avoir mis son manteau et le posa par terre. Le petit oiseau se mit à vibrer et un petit moteur se mit en route, il pépia plusieurs fois, se retourna vers Eric et tendit ses ailes. Eric s'agenouilla pour lui caresser la tête. L'oiseau prit alors son envol. Il était tout petit et volait devant les yeux d'Eric, il tendait ses pates vers le garçon qui le regardait émerveillé.

Avec précaution il attrapa une patte. Et tout d'un coup il se sentit rapetisser, la patte de l'oiseau grossissait dans sa main alors que lui-même devenait de plus en plus petit. D'un coup d'aile, l'oiseau le fit glisser sur son dos. Eric s'accrocha aux plumes de son cou. Et l'oiseau prit son envol vers le ciel. Eric riait, le vent frais du matin dans les cheveux. D'où il était la ville semblait être un énorme jouet, avec des petites fourmis qui allaient et venaient entre les maisons.

Alors qu'il regardait le sol il ne vit pas apparaitre devant lui un caillou étrange que le petit oiseau approchait. Il le découvrit lorsque l'ombre du rocher lui cacha le soleil. D'un coup d'aile le petit oiseau passa par-dessus. Devant lui s'étalait une ville étrange. D'un blanc étincelant elle semblait irréelle sous les rayons du soleil. L'oiseau se posa sur une petite place. Il semblait gigantesque par rapport aux bâtiments qui étaient à la taille du petit Eric. L'oiseau tout en pépiant montra de son aile une maisonnette. Eric marcha donc en direction de celle-ci. Il n'y avait personne dans la ville, mais les bâtiments semblaient entretenus. Eric toqua à la porte. N'ayant pas de réponse il entra. L'intérieur de la maison ressemblait à celle d'un conte de fée. Tout était en bois, une grande table était posée contre un mur avec une chaise devant. La lumière était suffisante pour voir clairement. De l'autre côté il y avait une bibliothèque remplie de livres. Eric en choisit un et l'ouvrit. C'était son histoire préférée, celle que sa maman lui lisait souvent le soir avant de s'endormir.

Il s'assit à la table et se mit à le lire. Il n'avait aucune conscience du temps qui passait mais lorsqu'il arrêta il avait dévoré presque la moitié du livre. Il sursauta, il remit le livre sur la bibliothèque et sortit sur la place. Le petit oiseau était là et attendait. Eric remonta sur son dos et lui caressa la tête. L'oiseau redécolla et quelques instants plus tard il atterrit sur le perron de la maison. Eric glissa par terre et sentit qu'il reprenait sa taille. Il prit le petit oiseau dans ses mains. Le moteur était arrêté. Il courut dans la maison et regarda l'horloge de la cuisine. Il n'était pas sorti plus de cinq minutes.

Eric posa le petit oiseau sur la table les yeux émerveillés. Il y avait tant de choses à découvrir dans cette ville inconnue et tant de livres à lire. C'était le plus bel anniversaire de sa vie.

Report this text