L'arbre

loic-stenk

L'arbre a vécu bien des malheurs, 

Etendue à ses pieds, la guerre

A frappé son corps de douleurs, 

D'horreurs durant un millénaire.

 
Tant d'hommes sont morts à son front, 

Dans le silence de la plaine, 

Je ne retiens qu'un seul prénom 

Gravé sur son écorce chêne.

 
L'arbre a connu autant d'amour, 

Etendue à ses pieds, la vie

A donné naissance au beau jour, 

Comme entre deux êtres, l'envie. 


Vestige du passé, présent, 

Il garde en lui dans sa mémoire, 

Un monde étrange agonisant 

Ou qui sourit selon l'histoire. 


Loic Stenk 

Le 04 septembre 2017


Photo :  George Digalakis

Report this text