Le Cercle - Tome 1 La coalition

mystery

                                                                     Incipit

 Le Cercle

 Tome 1 : La Coalition

Chapitre 1 : Discordes

 La soirée battait son plein. Le concert des Rock Fashion était un véritable succès. Des centaines de fans réunis dans la salle scandaient le nom du groupe. Les quatre jeunes artistes étaient à l'apogée de leur carrière. D'immenses projecteurs diffusaient des lumières multicolores et des caméras étaient installées partout dans la salle. Le concert était retransmis en direct sur toutes les chaînes de télévision pour le cinquième anniversaire du Cercle. Sous des notes de guitare et des coups de batterie effrénés, la foule hurlait et criait.

 - Ce concert est vraiment super ! cria Charlène une fille de seize ans aux cheveux parsemés de mèches rouges.

 - Super ? Tu veux dire qu'il est méga génial ! Whaou ! répondit Phénicia sa meilleure amie, une jolie fille métisse de dix-huit ans. Tu peux dire merci au Cercle. Sans lui, je n'aurais jamais eu les places.

 Charlène acquiesa et continua à danser. Ne plus penser à rien et s'amuser au maximum, c'était le but de Charlène ce soir-là car elle savait qu'elle n'en aurait plus l'occasion avant longtemps. Charlène aimait assister à des concerts mais celui des Rock Fashion était de loin le meilleur auquel elle ait assisté. Elle affectionnait particulièrement le guitariste du groupe qu'elle trouvait très talentueux. Si seulement, elle avait l'occasion de le rencontrer ne serait-ce qu'une minute !

 Tout à coup, la musique s'arrêta.

 - Et maintenant, il est temps de désigner le gagnant de l'ensemble multimédia dernier modèle offert par le Cercle, annonça le guitariste avec son micro.

 Cette annonce déchaîna encore plus la foule.

 Au fond de la scène, un écran géant s'alluma et une multitude de numéros défila. Puis, un seul s'afficha.

 - C'est le numéro 29, dit le guitariste. Qui a la chance d'avoir ce numéro ?

 Phénicia regarda son ticket et se mit à crier :

 - C'est moi ! C'est moi ! Le numéro 29 ! J'ai gagné !

 Les deux jeunes filles tombèrent dans les bras l'une de l'autre.

 - Oh c'est pas possible, tu as gagné, tu as gagné ! cria Charlène en entraînant son amie vers la scène.

 Hystériques, les deux filles rejoignirent le groupe de rock sur la scène.

 - Ha, je vois que notre gagnant est une gagnante ! Montez donc !

 Charlène et Phénicia se sentirent vaciller quand les quatre rockers leurs firent la bise.

 - Alors comment vous appelez-vous charmantes jeunes filles ?

 - Moi c'est Phénicia et elle Charlène, dit Phénicia au bord de l'évanouissement.

 - Et bien Phénicia et Charlène, ce soir vous avez été désignées pour remporter ce magnifique cadeau car je précise que cet ensemble n'est pas encore commercialisé ! dit le guitariste en remettant le cadeau à Phénicia.

 Alors Phénicia, vous voulez dire quelques mots ? ajouta le guitariste avec un sourire à tomber par terre.

 - Je suis si heureuse. Je veux absolument remercier le Cercle. C'est lui qui m'a permis d'avoir les places de concert et de gagner ce beau cadeau ! Merci, merci beaucoup !

 A peine eût-elle fini sa phrase, que des valves d'applaudissements et des cris d'approbation retentirent dans la salle.

- Le Cercle ! Le Cercle ! scandait la foule des fans en délire.

 A la fin du concert, Phénicia et Charlène sortirent de la salle où elles avaient passé une soirée inoubliable. Dehors, une pluie battante s'était mise à tomber. Les deux filles se précipitèrent vers la voiture de Phénicia et rangèrent le cadeau gagné dans le coffre.

 - En fait, je ne t'ai pas dit : mon frère a eu un nouveau travail à la banque grâce au Cercle, dit Phénicia en démarrant sa voiture. 

- C'est génial pour lui, dit Charlène en regardant les essuie-glaces s'agiter sur le pare-brise.

 - Oui et en plus il sera payé le double ! Alors quand est-ce que tu adhères au réseau ? Tu pourrais taper mon lien de parrainage pour que...

 - ATTENTION ! cria soudainement Charlène en direction de la route.

Dans une rue, Mickael, un garçon de dix-sept ans à l'apparence négligée marchait avec son fidèle Galak, un berger allemand tout blanc. Vêtu d'un jean large un peu sale et d'un blouson de cuir noir froissé, il transportait un sac de voyage qui paraissait rempli au maximum. Mickael scrutait les alentours comme s'il avait peur d'être épié. Son regard s'arrêta sur une affiche de concert placardée sur un mur. « A l'occasion du cinquième anniversaire du Cercle, les Rock Fashion se déchaînent » pouvait-on lire.

 - Quelle bande d'idiots, dit Michael en déchirant l'affiche.

 Soudain, un grand coup de klaxon et un bruit de pneu crissant sur la chaussée attira son attention.

Phénicia débraya le frein à main avant qu'il ne soit trop tard. La voiture stoppa nette. A deux centimètres du capot, un chien regardait la voiture d'un air apeuré.  Charlène descendit de la voiture et s'approcha du chien.

 - Il va bien ? demanda Phénicia encore sous le choc.

 - Oui, c'est bon, il n'a rien.

 - Non mais ça ne va pas ! Vous ne pourriez pas faire attention espèce de folles ! cria Mickael en reprenant son chien.

 - On est vraiment désolé, répondit Phénicia. Mais ton chien n'a rien, c'est le principal ! Il est juste éclaboussé.

 - C'est facile de dire qu'on est désolé, vous avez failli le renverser.

 - Non mais dis donc tu vas nous parler sur un autre ton ! Et puis tu ne peux pas mettre une laisse à ton chien ! dit Charlène

 - Mon chien n'a pas besoin de laisse, il est très intelligent !

 - Parce que ton chien distingue les couleurs peut-être ? Je te signale que le feu était vert ! s'exclama Charlène. Heureusement que mon amie a de bons réflexes.

 - Allez-viens, laisse tomber ! lui dit Phénicia en tirant son amie vers la voiture, tu vois bien qu'il a l'air louche.

Les deux filles remontèrent en voiture et Mickael poursuivit son chemin. Il s'arrêta deux rues plus loin devant une maison. Il poussa un soupir et sonna. La porte s'ouvrit et une jeune femme sortit. C'était sa mère.

 - Que viens-tu faire ici ? Tu as vu l'heure qu'il est ? dit-elle sèchement en scrutant d'un air inquiet les alentours. Entre !

 Mickael entra dans la maison. Cela lui semblait être une éternité qu'il n'était pas venu ici.

 - Ne fais pas trop de bruit, ton petit frère dort. Qu'est-ce que tu veux ? de l'argent ? dit sa mère d'un ton cinglant.

 - Maman, il faut que tu m'écoutes ! dit gravement Mickael. Le Cercle n'est pas ce que tu crois.

 Mickael avait eu cette conversation des dizaines de fois avec sa mère mais il n'était toujours pas parvenu à la convaincre.

 - Je ne comprends pas ce que tu reproches au Cercle. Grâce à lui, j'ai un travail, une maison, je peux assurer notre avenir et celui de ton frère. Heureusement, car si je comptais sur toi.

 - Je t'en prie, maman, il faut que tu ouvres les yeux, ce réseau est malsain.

 - Non, c'est toi qui est malsain, Mickael. Toi et tes compagnons délinquants !

 - Je ne suis pas un délinquant !

 - Ha oui, explique- moi le piratage des réseaux informatiques. Ca fait des mois que tu ne vas plus au lycée et regarde- moi ta dégaine !

 - Je sais que les apparences jouent contre nous maman mais il faut que tu me crois. Il se trame quelque chose de grave dans la ville du Légator. Il y a des gens qui disparaissent tous les jours.

 - Tu devrais avoir honte de parler du Legator ainsi. C'est lui qui a crée le réseau et qui travaille tous les jours pour notre bien-être à tous. C'est tout ce que tu as touvé comme histoire pour justifier tes fugues et ton comportement  ? Et là c'est quoi tout ça dans ton sac ?

 Sa mère prit violemment le sac et l'ouvrit.

 - Du ravitaillement pour tes amis et des armes. C'est de mieux en mieux. Où as-tu trouvé tout ça ? Tu l'as volé ? demanda sa mère affolée.

 - Nul part, dit Mickael en reprenant le sac.

 - La vérité c'est que j'ai honte d'avoir un fils comme toi. Quand je regarde les enfants de nos voisins qui sont de bons adeptes et qui respectent tous les préceptes, je ne comprends pas comment j'ai pu avoir un fils comme cela, se lamenta la mère de Mickael.

 Mickael voyait que sa mère était sur le point de pleurer.

 - Maman, ne pleure pas, dit Mickael en la prenant dans ses bras.

 Sa mère le rejeta et dit :

 - De toute façon, il est trop tard.

 Elle alluma l'écran. La photo de Mickael y apparaissait en gros avec un avis de recherche de l'Agentia.

 - Regarde  ! C'est toi ! Il a été posté ce matin!

 - Très bien, dit Mickael froidement.

 - Très bien ? dit la mère. L'Agentia te recherche. Et tu trouves ça très bien ?

 - Je m'y attendais.

 - Qu'est-ce que tu as fait ?

 Mickael resta muet.

 - Si tu ne veux pas t'expliquer, ne viens plus ici ! Je veux pas que tu sois un mauvais exemple pour ton petit frère, s'exclama sa mère.

 Depuis un long moment, Mickael avait emprunté une route différente de celle que sa mère lui avait tracée. Désormais, il savait qu'il avait atteint un point de non-retour et se disait qu'il ne reverrait pas sa mère avant un long moment. Le cœur lourd, Mickael reprit le chemin du Refuge et rejoignit la vieille camionette cabossée qui l'attendait pour charger le ravitaillement.

 - Enfin tu es là Micka, dit Erik, un garçon de deux ans de plus que Mickael qui conduisait la camionette.

 - Tu en as mis du temps, on commençait à penser que l'Agentia t'avais mis le grappin dessus, ajouta Karl, le frère d'Erick, un garçon du même âge que Mickael.

 - J'avais quelque chose à faire dans le coin, répondit Mickael en s'installant à l'arrière de la camionette.

 - Bah dis donc qu'est-ce qu'il lui est arrivé à ton chien ? Il est plein de boue.

 - Deux filles complètement cinglées ont failli l'écraser tout à l'heure et l'ont éclaboussé.

 - Viens voir Galak, tonton va te faire redevenir blanc ! dit Karl en essuyant le chien.

 Puis, Karl prit le sac de Mickael et fouilla dedans.

 - Bah dis donc, c'est le grand luxe. Du lait et des pizzas ! Ca tombe plutôt bien, le grand manitou a dit que la nouvelle recrue arrivait demain. Paraît que c'est une fille !

 - Laisse tomber, dit Erick, tu n'as aucune chance avec mon charme naturel.

 - Et pour vous la pêche a été bonne ? demanda Mickael.

- Regarde on a récupéré des vieux meubles dans une dechetterie. C'est Max qui va être content avec le fauteuil que j'ai trouvé. Il se plaint tout le temps de son dos. On a aussi des confitures, des conserves et une poule que notre grand-mère nous a donnés.

 - Elle est sympa votre grand-mère, dit Mickael en ouvrant un pot de confiture.

 - Elle n'est pas que sympa. Elle est aussi bien décidée à venir intégrer la grotte. Elle ne veut pas m'écouter quand je lui dis que c'est trop dangereux, ajouta Erick tout en démarrant la camionnette. Il ne faut plus tarder maintenant.

Pensif, Mickael regarda le paysage défilé à travers le carreau de sa fenêtre. Le chemin était encore long jusqu'à la grotte du Refuge et Mickael savait qu'il ne trouverait pas le sommeil cette nuit.

Synopsis

Tome 1 : La coalition

Le monde est sous l'emprise d'une secte mondiale. Son gourou est invisible derrière l'écran. Personne n'a jamais vu son visage. Il se fait appeler le Légator.

Tout a commencé par le site communautaire qu'il a créé : le Cercle. Le principe est simple : adhérer au Cercle signifie faire partie de la Famille. Le Cercle promeut le bien-être de tous les adeptes qui sont considérés comme membres d'une même famille. L'adhésion au Cercle permet d'accéder à toutes sortes de services dans la vie réelle.

Vous voulez adhérer ? C'est très simple. Pour cela, posez votre main sur l'écran de votre ordinateur et répondez au questionnaire en ligne.

Grâce à tous les avantages qu'il propose, le nombre d'adepte s'est multiplié rapidement. Des stars mondiales en ont fait l'éloge. Le Cercle a également beaucoup gagné en influence. De nouveaux services sont créés parmi lesquels l'Agentia, l'agence pour la sérénité des adeptes.

Grâce aux fonds récoltés, le Légator a construit sa propre ville. Cette ville est gardée comme une forteresse, nul ne peut y aller sans avoir son passeport Agentia. On dit que le Légator y réside et y travaille sans relâche. Depuis quelques mois, les meilleurs scientifiques et informaticiens sont invités à y venir pour faire progresser l'humanité dans le cadre d'un programme tenu secret.

Comment penser que des gens peuvent refuser de devenir adepte et refuser la vie de bonheur qui leur est promise ? C'est pourtant le cas de Mickael, 17 ans et de ses compagnons qui ont décidé de se cacher dans un refuge secret à l'écart des villes. La plupart ont été les rares témoins directs de pratiques coercitives (pressions, tortures, disparition de membres de leur famille) que le Cercle s'emploie efficacement à cacher aux masses par une campagne de publicité. Ils forment un groupe de résistance, décidé à mettre fin aux pratiques d'embrigadement de ce qu'il considère comme une véritable secte. Personne ou presque ne les prend au sérieux et ne veut les aider dans leur combat. Ils ont élu domicile dans des grottes et ont rétabli d'anciens moyens de communication dont le morse pour ne pas être surveillés par l'Agentia.

 Le Cercle est désormais tellement important que ceux qui n'en font pas partie sont des « suspects » recherchés par l'Agentia. Des pressions sont exercées sur ceux qui ne sont pas encore adeptes pour qu'ils confient la résolution de leurs problèmes au Cercle. Les adeptes quant à eux doivent s'engager à se connecter chaque jour pendant au moins 10 minutes. Ils recoivent à leur insu de plus en plus de messages subliminaux sophistiqués qui les rendent dociles en plus de la pression sociale ambiante.

Pour tenter d'avertir le monde entier, Mickael et ses compagnons sont parvenus à faire passer un bref message en piratant le système informatique. Le Légator, furieux fait rechercher Mickael par l'Agentia. Alors qu'un concert de rock sponsorisé par la secte rassemble les foules, Mickael est en ville pour une mission de ravitaillement. Il décide de se rendre chez sa mère et tente de lui ouvir les yeux sur la vraie nature du Cercle. Cependant, sa mère, fervente adepte, le considère désormais comme un délinquant et un mauvais exemple pour son petit frère. Elle lui apprend qu'il est recherché par les services de l'Agentia et le rejette. Bouleversé, Mickael rejoint son campement mais ne dit rien sur sa mère. Il apprend à ses compagnons qu'il est recherché et qu'il ne peut plus se rendre en ville à découvert pour le ravitaillement. Dans le campement, on prépare l'arrivée d'une nouvelle recrue qui a pour mission d'infiltrer le programme scientifique du Légator.

La nouvelle recrue arrive ; elle s'appelle Charlène, elle a 16 ans et est une surdouée en sciences. L'ambiance entre Mickael et Charlène est d'abord électrique. Mickael n'est pas convaincu par Charlène qui lui paraît trop frivole à cause de son look déjanté et ses goûts excentriques. Il se montre très réticent à son intégration. Cependant, Charlène fait rapidement ses preuves au sein du groupe et se prépare à infiltrer la ville du Légator.

La résistance commence également à s'organiser. Le groupe met en œuvre une mission consistant à s'allier avec d'autres groupes de résistants à travers le monde. L'opération est dirigée par le chef de la résistance et sa jeune ambassadrice Helen. Malheureusement, l'opération tourne mal. Le groupe de résistants a été trahi et est arrêté par l 'Agentia. Les délégations sont faites prisonnières par le cruel Commandor, Erik.

 Seuls deux frères qui ont fait un prisonnier important et un résistant étranger blessé parviennent à revenir dans la grotte. Des dissensions accentuées par les mauvaises conditions de vie dans la grotte naissent dans le groupe quant aux opérations à mener pour libérer leurs compagnons. En attendant, dans la grotte, le blessé étranger et un ancien marin à la retraite remettent au goût du jour le morse et enseignent les techniques de communication aux plus jeunes ce qui apaise un peu les tensions.

Pendant ce temps, le Commandor, qui a reçu carte blanche pour régler le sort des prisonniers par le Légator, commence à torturer les résistants capturés. Quand vient le tour d'Helen, le Commandor la fait placer dans une luxueuse demeure à l'écart du monde. Helen ne comprend pas cet étrange comportement.

Dans la grotte, Charlène a reçu son faux passeport Agentia, précieux sésame pour aller dans la ville du Légator. Pour se faire pardonner de son accueil et lui donner un signe d'amitié, Mickael lui confie son chien avant de partir au cas où elle aurait besoin d'une aide supplémentaire. Charlène est très touchée et accepte. Munie d'une radio dissimulée en brosse à cheveux pour communiquer avec le groupe, elle fait son arrivée dans la ville.

Profondément amoureux d'Helen, le Commandor lui révèle ses sentiments et son projet d'en faire sa femme. Helen refuse de l'épouser. Furieux, le Commandor torture de plus belle les autres prisonniers et en particulier le chef du groupe pour obtenir des informations. Parmi les prisonniers, un enfant semble en déconnection totale avec le monde et répète sans cesse les même chiffres ce qui excède le Commandor qui le pense complètement fou.

De son côté, Charlène rencontre les têtes pensantes de la ville et commence sa mission d'infiltration. Elle en apprend un peu plus chaque jour et transmet ses découvertes à Mickael par la radio. Une ambiance pesante règne dans la ville ; même si elle ne l'a pas encore rencontré, l'empreinte du Légator est partout.

Le Commandor est furieux. Helen ne semble éprouver pour lui que de la haine. Il essaie une nouvelle tactique et veut se montrer gentil. Helen le conjure de libérer des prisonniers et notamment l'enfant retenu. Pour lui faire plaisir avant leur fiançailles et parce qu'il lui semble que l'enfant est sans intérêt, le Commandor accepte de faire un échange de quelques prisonniers avec le groupe de résistant. Il tente de faire soigner le chef de la résistance, gravement affaibli, pour qu'il soit « échangeable ». Helen assiste à l'échange de prisonniers entre le Commandor et son groupe de résistants.

De retour au campement, le chef donne des dernières informations avant de mourir des suites des blessures infligées par les tortures. Pour plus de sécurité, les résistants décident de changer de cachette.

Mickael prend l'enfant sous son aile et réussit à décrypter ses paroles. Il découvre que l'enfant est en réalité un « Annuaire ». Il a de grandes facultés de mémorisation et a appris toutes les localisations des groupes de résistants. Avec le morse rétabli, le groupe parvient à entrer en contact avec d'autres groupes de résistants à travers le monde. La coalition est créée.

Dans la ville du Légator, Charlène en découvre chaque jour un peu plus sur le projet scientifique mais elle se sent de plus en plus en danger. Le Légator est soupçonneux ; tous les scientifiques sont plus ou moins placés en quarantaine. Lorsqu'elle rentre dans ses appartements, Charlène découvre que sa radio a mystérieusement disparu. Persuadée que les services du Légator ont découvert son infiltration, elle se résout à faire porter un dernier message par le chien de Mickael dans lequel elle explique en quoi consiste le projet. Le projet intitulé la Sélection consiste à établir le patrimoine génétique de tous les adeptes par l'intermédiaire du Réseau pour les sélectionner en fonction de leur gène. Un patrimoine génétique idéal a été défini. Ceux qui s'en approcheront le plus se verront confier les plus hauts postes et devront se marier entre eux pour créer à terme une société parfaite. Ceux dont le patrimoine génétique est imparfait se verront placés dans une zone de bannissement où personne ne devra les approcher et réaliseront les travaux les plus durs et les plus ingrats jusqu'à épuisement. Ils ne seront plus des êtres humains. Le chien au bord de l'épuisement a réussi à revenir et à trouver le nouvel emplacement du Refuge. Le groupe découvre le message de Charlène qui y explique le projet et qu'elle est sans doute démasquée. Au petit matin, Mickael s'en va seul avec son chien de la grotte dans l'intention de porter secours à Charlène dans la ville du Légator. Le tome se clot sur son départ secret.

 Tome 2 : La Sélection

Le Légator a changé de titre : il se fait appeler le Prétor. Désormais, tous les adeptes doivent lui préter serment de fidélité. Le Prétor met en œuvre son progamme de sélection dans sa ville et fait des expériences. Des décrets interdisent les mariages mixtes, des licenciements et des reclassements professionnels ont lieu, les enfants sont répartis dans différentes classes en fonction de leur patrimoine génétique. Tout le monde doit porter un insigne de reconnaissance de son groupe génétique. Les arrestations se multiplient, des personnes sont envoyées dans une zone de bannissement dont Phénicia, la meilleure amie de Charlène. Cette zone est dirigée d'une main de fer par Véra, fidèle lieutenant du Prétor. La coalition de mieux en mieux organisée lutte contre le programme de Sélection et cache des gens recherchés pour être placés en zone de bannissement. A son plus grand étonnement, Charlène n'est pas arrétée ; une autre personne l'est à sa place. Cela lui permet de continuer ses activités d'infiltration. Elle ne tarde cependant pas à comprendre que celle qui a volé la radio pour la protéger est la chef de propagande qui n'est autre que la mère de Mickael. Elle sait que Charlène est en contact avec son fils depuis qu'elle a reconnu le chien qui l'accompagnait. Pendant ce temps, dans sa prison dorée, Helen découvre par un concours de circonstances des indices sur la disparition de sa famille dans les données du Commandor et tente d'en percer le mystère.

 Tome 3 : la perfection

Sa mégalomanie grandissante, le Prétor a encore changé de titre : il est devenu l'Imperator. Le programme de sélection ne lui suffit plus. Désormais, la phase ultime qu'il veut atteindre est la création d'une Famille parfaite où les hommes seront dépourvus de tout défaut. On découvre ici que Mickael est recherché par l'Imperator moins à cause de son implication dans la résistance mais parce que c'est lui qui posssède le patrimoine génétique idéal défini par le programme.

Personnages

 Mickael

 Apparence : Jeune garcon de 17 ans. Assez grand et brun. Comme chez la plupart de ses compagnons, la vie dans les grottes lui laissent des marques. Son visage est fatigué et son apparence peu soignée.

 Personnalité : Courageux, il est un des meneurs de la résistance. Au premier abord, il semble solitaire et un peu sauvage. Conscient que tout le monde ne peut pas être sauvé, il se protège en n'exposant jamais ses sentiments. Certains trouvent qu'il a un cœur de pierre. Il cache son secret à ses compagnons : sa mère est embrigadée par le Cercle et en est une des têtes pensantes. Il en souffre beaucoup et fait tout pour la convaincre de le rejoindre mais en vain.

 Galak

 Apparence : C'est un jeune berger allemand tout blanc. Il a très souvent les oreilles dressées.

 Personnalité : C'est le compagnon de Mickael. Loyal et futé, il a le sens du sacrifice.

 Charlène

Apparence : jeune fille de 16 ans. Très excentrique, elle change régulièrement de coiffure et de couleur de cheveux. Elle aime particulièrement le rouge et se débrouille toujours pour en porter même lorsqu'elle doit infiltrer la ville du Légator.

 Personnalité : Son apparence et ses goûts frivoles (son attachement pour la coalition ne l'empêche pas d'affectionner particulièrement le groupe de musique sponsorié par le Cercle) cachent en réalité une personnalité hors du commun de reflexion, d'anticipation et de logique. Elle est choisie par les résistants pour infiltrer la ville du Légator et son programme scientifique. Elle est particulièrement courageuse et loyale.

 Le chef du Refuge

 Apparence : Homme d'expérience d'une quarantaine d'années qui mène et fédère les membres de la résistance dans le tome 1.

 Personnalité : Fort, résistant et courageux, il résiste aux tortures du Commandor sans lui livrer d'information et en décède peu après l'échange de prisonniers.

Helen

Apparence : Belle jeune fille de 19 ans avec des longs cheveux chatains. Ses yeux bleus sont toujours brillants d'émotions et semblent être des « aspirateurs » à sentiments.

 Personnalité : Particulièrement sensible et douce, c'est une des premières à avoir rejoint la résistance depuis que toute sa famille à mystérieusement disparu. Elle recherche sa famille dont elle n'a aucune nouvelle. Passionnée par les langues étrangères, elle est une ambassadrice de choix lors de l'opération de coalition pour accueillir les délégations étrangères.

 Erik et Karl : deux frères de 18 et 21 ans. Ils font partie du refuge et s'occupent des missions de ravitaillement et de sabotage. Karl est particulièrement soucieux de son apparence. Il pense que ce n'est pas parce qu'on vit dans une grotte qu'on doit se laisser aller. Les deux frères sont inséparables et ont toujours le mot pour rire même dans les situations les plus dangereuses.

 Alexis

 Apparence : c'est un enfant de 12 ans. Il a une apparence frêle, et un visage doux. 

 Personnalité : Il a la capacité de mémorisation d'un disque dur. C'est un enfant très sensible. C'est le fils du chef du groupe de résistant.

Le Légator

Apparence : Personnage dont personne ne sait ni qui ni comment il est réellement.

Personnalité : Très colérique et mégalomane, sa folie dominatrice augmente de tome en tome. Au fil des tomes, on perce peu à peu les secrets de sa personnalité. Orphelin, il a toujours nourri une obsession de la famille qui va s'accentuer par la perte tragique de son épouse et sa fille dans un mystérieux accident. Les corps n'ont jamais été retrouvés. Seul au monde, il a crée le Cercle et veut constituer une famille à son image.

 Le Commandor

 Apparence : Jeune homme d'une vingtaine d'années.

 Personnalité : Brutal, et particulièrement violent, son poste clé de chef de l'Agentia est pour lui une revanche sur la vie et sur ceux qui l'ont méprisé pendant sa jeunesse. Arrogant, vaniteux, il n'hésite pas à intimider et torturer les dissidents. Il fait une seule exception : Helen dont il est très amoureux depuis le lycée. Par égards pour Helen, il a parfois de brefs sursauts d'humanité ce qui en fait un personnage très ambigu.

 La Directrice de communication (de propagande)

 Apparence : Femme d'une quarantaine d'années. Petite et menue, elle a souvent un air anxieux.

 Personnalité : Très nerveuse, elle accorde beaucoup d'importance aux apparences. Elle soutient le Cercle et adhère à ses valeurs. Même si elle le cache, elle cherche à protéger son fils qui est recherché par l'Agentia Elle est torturée entre son amour pour son fils résistant et son adhésion aux valeurs du Cercle. On apprend dans le deuxième tome qu'il s'agit de la mère de Mickael.

  Véra, le fidèle Lieutenant

Apparence : C'est une jeune femme d'une trentaine d'années. Blonde aux yeux gris, c'est une beauté froide. Elle est toujours habillée en uniforme et a une apparence très soignée

 Personnalité : Aussi cruelle que belle, elle nourrit une passion sans commune mesure pour le Légator. Elle participe aux premières expérimentations de la Selection et va diriger d'une main de fer la zone de Bannissement.

Report this text