Le lait et le beau

gribouille--2

Le beau est il dans le lait ? Le lait maternel avait gout de tabac, beurk, je n’en ai pas voulu et pour cause qui entraine les mêmes raisons.

Le beau est il dans le lait ? Blancheur crémeuse aujourd’hui écrémée, stérilisée, lyophilisée, empaquetée, cartonnée, sécurisé, vitaminisé.

Le beau est il dans le lait ? bof, il avait des relents d’alcool, parait que ça endort les bébés qui pleurent, pas terrible à savoir quand on est un bébé, pas bon pour les neurones ça, ni pour le reste du cerveau d’ailleurs.

Le laid est il beau ? Tout est question de jugement, d’appréciations égotistes, d’ailleurs qu’encense t-on aujourd‘hui, le laid ou le beau ?

Le laid est il beau ? Tant de gens laids et difformes trouvent l’âme sœur, donc pas question de parler de beauté ou de canons de beauté.

Le youkoulélé est il bobo ? ptet bien, à moins que ce ne soit le didjeridoo ?

Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, euh, à voir !

Le lait est il bon ? ah dame, autrefois oui, mais il fallait le faire bouillir, quoique, il parait que non bouilli il apporte autre chose pour la santé, donc le lait d’aujourd hui est pas terrible, d’ailleurs a-t-il gout de lait ?

Les laits que je regardais avaient de beaux yeux dans la crème, flottant dans mon bol de cacao, entre les traces de beurre de baratte et les effilochures de chocolat le long du dit bol.

Je me trouvais pas vraiment beau, ni vraiment laid autrefois, les autres me paraissaient parfois beaux parfois laids, me jugeaient sur mon apparence, mon accoutrement, mes paroles, finalement c’est pareil aujourd’hui, rien n’a changé.

T’es pas beau quand tu pleures me disait on ! oui, maisje respecte ceux qui pleurent à ce jour, et je pleure avec eux parce qu’ils ont mal, ou se trouvent laids.

Du mariage d’une harpe et d’un violoncelle naissent des accords Bretons, des aubades Grecques, des ballades Tunisiennes, des fests noz, des sonates au clair de lune, des rythmes à fleur d’eau, des sources de paix et d’harmonie, des symphonies romantiques, il suffit d’allonger un nez, de raccourcir des membres, de recoloriser des peaux, de modifier des yeux, de changer des langues, de changer les coutumes, les us, les prophètes de bonnes ou de mauvaises augures, les dieux et demi dieux, et les climats et les continents et les histoires, peu de choses face à l’Amour.

Report this text