Le spleen carcéral

stockholmsyndrom

Il existe une prison de chair

Elle abrite la colère

Il existe une prison de chair

Ou l’océan aride des promesses

N’a depuis longtemps plus d’estuaires

Il existe une prison de chair

Ou repose la fragilité la plus sincère

Il existe une prison de chair

Mon cœur en est le pensionnaire

Le voila là

Pris au piège

Les murs d’une forteresse sans pont Levi

Dressé sur la les cimes d’une colline a l’aspect dur

La ou l’on se sent a l’abri

Si au moins tu comprenais le morse

 Tu sais

On aurait pu s’enfuir

Si seulement,  tu avait posé oreille a mon torse

 Tu sais

On aurait pu guérir

Il existe une prison de chair

Qui retient les sentiments

Et quand tombe la nuit et recouvre le désespoir

Ils s’évadent le temps d’une nuit étoilée

Au royaume de la feuille

Par le biais de l’ancre noir.

Report this text