le vieux: deux: le ti-cul

Christian Gagnon

On est tous des enfants remplacés temporairement par un adulte.

Je me salue bien bas

Toi

Vieux ti-cul

Tu délestes

Un seul poids sur tes épaules

Ton enfance

Retracée au sous-sol de l'oubli

En petit bonhomme dans un coin

 

Vieux poids social

Tu te mets au régime

Tu te mets au présent

T'as coupé dans le gras d'hier

L'avenir

Une invention des adultes

Comme les enfants

Tu t'en balances

 

Les enfants ils ont l'âge de déraison

Les enfants ils inventent le monde

Ils s'amusent avec un rien

Ils rient pour rien

Ils font tout avec rien

Les enfants

Ils découvrent la joie de vivre

Par temps

Par tout

Dans les veines d'une feuille

Dans un sac de billes

Un flocon sur la langue

L'arc-en-ciel d'une bulle de savon

Ils la déposent

Assise sur une balançoire

Ils la risquent

Au bout d'un pétard à mèche courte

Les enfants ce sont des cerfs volants

Qui ont la clé des champs

Ils n'ont pas besoin de partir pour voyager

Ils sont heureux même quand ils sont malheureux

Quand ils vont être grands ils vont rester petits

T'es rendu là

 

 
Report this text