Léger désordre dans le Salon d'Accueil.

astrov

Dans les maternités, il y a toujours ce Salon. On ne le sait pas car il est invisible, comme ceux qui l'occupent, vêtus en blanc de l'auréole aux ailes. Avec un Patron strict, mais sympa !

Le Salon d'Accueil (non visible par les humains, évidemment) flotte juste au-dessus de la table d'accouchement. Meublé simple, quelques chaises, un guéridon, un distributeur de boissons bénies, le téléphone en ligne directe avec l'Administration là-haut.
L'Ange Gardien de la Maman (ADM) reste debout, nerveux.
Le travail a commencé, tout se passe correctement, dans pas trop longtemps la naissance arrivera et justement, l'Ange grogne:
"Purée, il est pas encore là, le collègue ADB (Ange du Bébé) ? Moi j'ai la mère en charge. Si le gosse se pointe, je fais quoi ?"
Il s'apprête à brancher l'écoute qui relie le Salon à la salle, afin de suivre les dialogues du corps médical, mais, dans un bruissement de soie, l'ADB apparait.  Avant que l'ADM puisse en placer une, il avertit:  "Tu m'engueules pas, surtout, chuis pas d'humeur. Le bébé n'est pas encore là, ouf ! J'ai été averti de ma mission il y a quatre secondes, à peine le temps de trouver l'endroit au GPS (gestion des parcours sanctifiés)".
Compréhensif, l'Ange de la Maman a un bon sourire: "Ah, c'est toujours le b..., le désordre au service des Affectations !"
"Pas qu'un peu, par Saint Mathieu !"
"Dis, pour te faire plaisir, jette donc un oeuil  sur la table d'accouchement !"
L'Ange du Bébé regarde, et crie, tout heureux:  "J'le crois pas ! Aucune installation de péridurale ou d'anesthésie, rien que les sages-femmes et le toubib. Elle accouche..."
"Naturellement, oui collègue.  Yes,  ça se fait encore ! Je fais mon maximum pour l'aider. Et c'est son choix,  super courageuse mon humaine !"
L'ADB approuve:  "Oui ! Respect, Madame !  Qu'est-ce que tu faisais quand je suis apparu ?""
"T'as raison de me le rappeler. j'allais écouter les médicaux pour voir où il en est ton mouflet". Il pousse un bouton invisible et ils entendent la salle:
La sage-femme en chef:   "Voilà le premier, je vois la tête.  En piste tout le monde."
Le médecin: "Les échos sont ok. Ce sont des filles, vraies jumelles !"
Dans le Salon d'Accueil angélique, un mètre au-dessus de la parturiente, l'ADM et l'ADB perdent complètement le fil du reste des échanges. Ils se regardent, plus blancs que leur tunique et leurs ailes. Ensemble, ils chuchotent: "Y dit quoi le toubib ?"
L'Ange de la Maman est bien obligé de mettre des mots sur la réalité:  "Elles sont deux. C'est des jumelles, coco, des vraies, en plus. Mais, par l'Archange Uriel, ils sont nuls de nuls, à l'Administration ! On t'a pas prévenu du truc, avant de t'envoyer ?"
"Ben non, tu penses que j'aurais fait le souk dans les Bureaux. La Procédure, ils la connaissent depuis la Création, hein !"
Les deux Anges, paumes vers le plafond, psalmodient:" L'Ange Gardien doit être présent près de l'enfant dès que sort la tête, avant même son premier cri. Ainsi parle la Sagesse du Créateur."
La voix de la sage-femme en chef résonne :  "La tête arrive !".  L'Ange de la Maman ordonne à son collègue:   "Fonce, prends ta place pour la première, moi je contacte les Bureaux, ces nouilles !" 
L'Ange du Bébé approuve, disparait,  se matérialise près de la table, pose sa main sur la petite tête qui apparait. Bien. Et d'une !
Le médecin se penche:  "L'autre devrait sortir dans quelques minutes".
Quelques minutes. Merci Patron.  Te presse pas, baby.  Au téléphone, l'Ange protecteur de la Maman pousse une sainte gueulante vers l'Administration et résume la situation:  "Jumelles, la deuxième arrive, si elle n'a pas un ADB pour lui caresser la tête, je vous dis pas le pauvre avenir de la petiote, magnez-vous le train, envoyez quelqu'un vite fait, ou je vous fais un rapport infernal qui vous fera regretter d'être immortels."
Les minutes passent. Aux Affectations, là haut, c'est le méga chambard.  Et, dans la salle,  la deuxième fait comprendre qu'elle ne va pas tarder à atterrir.
Enfin ! Un bruissement d'ailes.  L'Ange qui arrive présente les apparences d'un coureur de marathon vers le trentième kilomètre:  en sueur, énergique, décidé à franchir la ligne. Sa tunique blanche aurait besoin d'un solide lavage,  les plumes de ses ailes nécessitent un coup de peigne.
Il explique:  "Z'ont du pot, aux Affectations, c'était mon dernier jour de congé, pas le temps de me changer. C'est quoi le problème, collègue ?"
l'ADM lui montre la table d'accouchement et annonce, laconique:
"Deux vrais jumelles, la première est arrivée. Tu t'occupes de l'autre."   L'Ange marathonien, en vrai sportif, affirme:  "Go ! J'arrive, Mademoiselle !". Et file dans la salle.
Sa main se pose sur la petite tête qui surgit. La sage-femme annonce:  "OK ! Et de deux."
Depuis le Salon, l'Ange de la Maman contemple le tableau, attendri. Maintenant, pour veiller sur tout ce petit monde, il va bosser avec les deux collègues. L'un plutôt intellectuel, l'autre fana de sport, l'avenir des gamines s'annonce positif et diversifié.
"Merci, Patron !"


                                           Edouard Huckendubler (Ange à temps partiel).

                          Le tableau, c'est Léonard de Vinci. La musique, Mozart.

  • Ho je suis contente de passer par ici et mon ange vient de me dire à l'oreille qu'il connaît les lascars... ce sont de bons anges! kissous

    · Ago 7 months ·
    One day  one cutie   23 mademoiselle jeanne by davidraphet d957ehy

    vividecateri

    • On te donne le Bon Dieu sans confession, toi !

      · Ago 7 months ·
      Oiseau... 300

      astrov

    • Quoique...la fessée... hi haa

      · Ago 7 months ·
      One day  one cutie   23 mademoiselle jeanne by davidraphet d957ehy

      vividecateri

  • Anges-fées qui se penchent sur les berceaux, mais aussi sur la maman, à l'origine de la vie...

    · Ago 7 months ·
    Coquelicots

    Sy Lou

Report this text