Les morts inutiles

clarethemadmary

Il avait pourtant fait ce qu’on lui avait demandé. Comme toujours. Et avec le sourire. Obéissant, efficace, il les avait débarassés de ce qu’ils appelaient vermine. Mettre son don au service de la mort des rats, ça l’avait dégouté mais il l’avait fait. Il avait envouté les créatures et elles l’avaient suivi, comme heureuses de voir en lui leur maître. Il les avait sciemment menées jusqu’au poison, comme il fallait. Et après, quand ils lui avaient ri au nez lui rappelant sa différence, il s’était senti brisé. Tuer des rats  avec une flute, c’est pas glorieux, c’est lâche qu’ils avaient dit. Et ils avaient raison.

Il se sentait tellement étranger au monde que plus rien ne sortait de lui sauf une larme infinie. Plus de son, plus d’envie. Juste cette putain de larme infinie qui coulait pour lui si seul et pour les morts inutiles de la nuit. Ces pauvres qu’il avait sacrifié dans une vaine tentative de renouer avec ses pairs. Ceux-là mêmes qui le rejetaient maintenant. Ces sans-cœur là.  

Report this text