LES SEVICES SECRETS DE SA MAJESTE

snotone

                                             SYNOPSIS

2016 , en France. Dominique Arta , dit « Dr Jack » envisage de prendre le pouvoir .

Mégalomane , monarque, milliardaire , cruel et raciste , il a un plan diabolique pour parvenir à ses fins :

Il a élaboré un virus indétectable par les autorités des pays de l’ancienne Indochine où ses rizières sont implantées.

Au riz et périls de ses employés asiatiques , il a inondé les cultures de Grabyx , une terrible potion qui a transformé la céréale en un aliment mortel dont l’effet dévastateur correspond à une trentaine de jours d’incubation .

Son but est très simple : toucher au cœur les populations d’origine étrangère dont l’alimentation principale est à base de riz et qui vivent en France, notamment les Africains , les Asiatiques et à un degré moindre les Arabes.

« Dr Jack » ne compte cependant pas s’arrêter là : il possède en France même des élevages bovins et des abattoirs réservés à la production de viande Halal mais il n’a pour l’instant pas encore trouvé la formule « magique » pour appliquer le sérum mortel à ce type de produits.

« Dr Jack » est impatient , les premiers conteneurs chargés de riz contaminé vont arriver sur le port de Franciscopolis .

Sa majesté , comme il aime à être appelé , via sa société de transit , va fournir en sacs de riz tous les commerces de proximité tenus par des Maghrébins ou des Chinois dans Franciscopolis et sa région , dans un premier temps , puis tout l’ensemble du Bassin Parisien .

Pourquoi Franciscopolis d’abord ?

Parce que c’est sur ses quais que les marchandises arrivent et parce que son pourcentage de population d’origine étrangère est très élevé .

Alors Franciscopolis sera le port de l’angoisse , une ville laboratoire où les cadavres s’enchevêtreront , un abri côtier dans une forêt de corps meurtris .

Dr Jack , comme un poison dans l’eau , nage en pleine folie et attend le premier navire , le RHV Express pour la fin de semaine prochaine .

Seulement , les sévices secrets de sa Majesté ne sont pas passés inaperçus pour tous .

Au nez et à la barbe de la CIA et du MI6 , et avec un temps d’avance comme souvent, la JAL ( Justice and Law ), organisation non gouvernementale et non reconnue , sous le commandement du richissime Ecossais Mc Inverness , a découvert les projets maléfiques de Dr Jack .

Son meilleur élément , l’agent spécial Mona Jane Lagoa , plantureuse et déterminée est chargée de contrer l’entreprise démoniaque de Dr Jack .

                     DESCRIPTION DE L HEROINE

 

Mona- Jane a les yeux verts félins , pour l’autre parfois envoûtants.

Elle a le teint halé «  Berry », la peau métissée fruit d’une histoire courte et intense entre une ethnologue scandinave et un jeune et beau mâle Tchokwé brûlé par le feu

et le charme fou de l’allumette suédoise .

Mona- Jane Lagoa se la coule douce dans un bain bouillonnant , vue sur mer, au soleil plombant de Capri où en d’autres thermes elle prend un repos bien mérité.

Mais pour elle , ce n’est pas fini, une prochaine mission l’attend sous peu.

La jolie brune aux cheveux courts s’extirpe du jacuzzi, laissant deviner une silhouette fine et élancée , des seins formidablement dessinés auxquels on ne saurait plus se vouer que vaincus , dissimulés sous un maillot deux pièces d’un rouge vif et sensuel à souhaits.

Des gouttes ruissellent encore sur son ventre plat, ses jambes sont longues et athlétiques , ses fesses bombées invitent à prendre la balle au rebondi .

No body is perfect , certes, mais le sien fait même bander les yeux.

Mona -Jane n’avait pas deux ans quand sa mère fut tuée au cours d’un reportage au Nicaragua.

Alberto , son père , ne put assumer , quitta sa petite puce qui lui était si chair et fila à l’Angolaise , retour «  case » départ du côté de Luanda.

Avant de partir , il confia Mona-Jane au richissime Alistair Mc Inverness, ami personnel de sa femme , fondateur et directeur de la JAL .

C’est ainsi que Mona -Jane , protégé par son père adoptif , s’entraîna des années durant , avec acharnement et devint un agent de la JAL .

Mc Inverness , longtemps s’y opposa ,mais en vain , sa fille était décidée et rien ne l’en empêcherait .

Beauté fatale , larme fatale de bien des amoureux déchus , Mona -Jane fit une grande partie de ses classes dans les méandres des ruines du Urquhart Castle , où Mc Inverness avait et a toujours son QG .

Le seigneur des Highlands et son clan a fait construire en effet des passages souterrains qui vont du château à l’autre rive du Loch Ness là où personne ne soupçonne autre chose que la présence de Nessie .

Mona -Jane passe un peignoir , s’essuie les cheveux et lit en filigranes , sur l’écran plasma de sa suite les mots suivants :

Vol 147NF Naples -Paris CDG 17h45 , un taxi sera là dans dix minutes.

A Roissy au premier sous -sol de l’aéroport , allée E , la voiture t’attend, les clés de la Maserati sont sur ta table de nuit .

 

  

SCENE D’ACTION

Franciscopolis , le 24 janvier .

Il fait très froid , ce soir là ,la neige commence à recouvrir le Terminal de poudre blanche et les opérations navire vont stopper . La météo rend la circulation des cavaliers compliquée , le vent fort contraint les portiqueurs à s’arrêter eux aussi .

Le RHV Express est à quai depuis quelques heures et son escale devra malheureusement pour les importateurs et exportateurs se prolonger quelque peu .

Ca discute fort dans la cabine du commandant estonien du navire , Jaap Tappo . Sachant que la Police des Airs et des Frontieres doit rappliquer d’un instant à l autre , le capitaine se demande : «  Que faire du corps? «

Tappo , tatoué des noms de ses femme et enfants , trépigne et attend l’ordre de Dr Jack .

Dr Jack la veut vivante mais la PAF va pointer son PIF et il faut impérativement se débarasser du corps.

Il ne peut plus attendre , le contrôle est imminent .

Il intime donc à son second , le ship planner ouzbek Tajik Souleymanov de faire le boulot .

Souleymanov et deux marins descendent à fond de cale, dans les odeurs de graisse et de fuel et le bruit assourdissant des immenses soupapes qui alimentent ls propulseur du mastodonte des mers .

Menottée dans le dos à un pylône , respirant péniblement et inanimée ,Mona Jane , le tailleur déchiré jusqu’à la salle de jeux , les collants en lambeaux sue dans la moiteur des plaines abyssales du géant des mers.

Les trois hommes arrivent à sa hauteur , la détachent et le plus costaud d’entre eux , Achille Minda, l’enferme dans une couverture à fermeture éclair et la jette sur son épaule comme un vulgaire sac à patates .

Arrivés à hauteur du château là où se situe le poste de pilotage , Minda pose le colis au sol quelques secondes , le commandant Tappo confirme alors ses intentions : Mona Jane doit être jetée dans le bassin .

Inattentifs , l’espace d’un instant , les quatre hommes ne voient pas le cuir du fardeau se déchirer lentement par le fond .

Mona Jane a repris conscience , et grâce à ses talons aiguilles , gadgets munis de lames affutées comme une épée , elle se glisse discrètement hors des mailles du filet .

Les mains toujours liées , elle assène alors plusieurs coups de pied et prises de Kung -Fu à ses rivaux leur ouvrant la jugulaire pour l’ un , le bide plein de bière de l’autre , les couilles du captain et un dernier coup de talon à Achille , en pleine tête .

Trop sûrs d’eux , les matelots gisent dans leur sang et crèvent , lentement .

Mona -Jane parvient à retirer ses menottes à l’aide d’un couteau qui traînait là , court sur le deck et plonge pieds nus depuis les hauteurs du navire .

Zacharie Lazare , séduisant pompier célibataire , en complet jogging et bonnet s’étire après l ‘effort .

La pleine lune éclaire le canal et Zak , pompier bon œil , dans l’eau , aperçoit un corps inerte , qui flotte .

Sans hésiter , il saute à l’eau et remonte Mona à la surface .

Aussitôt il lui prodigue les premiers massages et constate qu’elle est en hypothermie .

Elle se met à claquer des dents , Zak la transporte et la pose sur le siège passager de son vieux cabriolet 304.

                                      SCENE EROTIQUE

Cela fait trois jours que Mona -Jane se cache dans l’appartement de Zacharie , dans un duplex original construit sur la base d’un vieux hangar abandonné des quartiers sud , qu’il avait à l’époque acheté pour une bouchée de pain.

Zak l’a soignée , tendrement , il l’a remise en forme et quelles formes !!!

Son corps de sirène , son sourire audacieux et ses mystères si évidents le fascinent , il la désire , il la désire tellement .

Elle sort de la salle de bains , enfile l’une des chemises de Zack , les jambes nues , se penche vers Zacharie affalé dans le canapé absorbé par tant de volupté .

A l’oreille Mona -Jane, de son accent british lui glisse : «  Je pars ce soir beau gosse ».

«  Prenons un verre « .

Elle est pratiquement contre lui , il sent son odeur de chatte sauvage , la finesse de ses courbes , oh putain ,il bande comme un mort dans son froc.

Zak se lève , sert un Martini Gin pour la belle et un Oban glaces pour lui-même .

Sur la table basse du salon , il pose délicatement les verres .

« Tchin » disent-ils au diapason , les yeux noyés de désir dans le regard de l’autre.

Zack est sur le canapé , Mona -Jane face à lui sur un pouf .

Tels Steve Mc Queen et Faye Dunaway jouant aux échecs dans l’affaire Thomas Crown , les deux protagonistes s’observent , avec équivoque , ils se boivent , ils se saoulent de la sensualité de l’autre et s’enivrent d’envie , ils ont de la cuite dans leur idée commune de faire l’amour .

Aucun des deux ne parle , ce n’est pas la peine .

Mona -Jane se lève , marche en direction du hamac qui trône au milieu de la pièce .

Son index montre le chemin à suivre , sans un mot .

Zacharie Lazare la suit , retire son t-shirt et le lance .

Mona-Jane , allongé en travers du lit à bascule passe ses jambes autour du cou de son ami et en un mouvement lui amène la bouche au bord de ses lèvres , celle de son sexe. . Zak prend une grande bouffée de son odeur féline , ouvre la chemise blanche qu’elle porte délicatement et remonte sa langue sur son petit ventre .

Il atteint ses jolis seins qu’il suce et lèche sauvagement , sa queue toujours à l’étroit dans son jean ,il se frotte à son ticket de métro .

Il met maintenant ses mains sur ses épaules, il la masse énergiquement et l’embrasse comme un fou , continuant sa langue chevauchée vers le septième fiel .

Puis , il lui mordille les oreilles et là, Mona -Jane , les seins pointant , la foune en ébullition n’en peut plus , en redemande , arrache la ceinture de Zak et le fout à poils .

Les deux amants remettront ça à plusieurs reprises , ce soir là .

Mona -Jane embrassa Zak , doucement , pour ne pas le réveiller , et s’enfuit , douce voleuse , amoureuse , mais aventurière solitaire .

 

 

 

Report this text