Les trois ânes

Michele Hardenne

Les trois ânes.

Trois ânes dans un pré discutaient sur la qualité de l’herbe qu’ils broutaient.

L’un, à la robe chocolat, la trouvait fade et fort humide, l’autre au poil gris aurait préféré qu’elle soit plus grasse et fleurie, le troisième, un rouquin,  la mâchait longuement en fermant les yeux et semblait en apprécier la texture, le goût et l’odeur.

Les deux ânes le poussèrent pour goûter cette herbe qui semblait lui procurer tant de plaisir.

Après en avoir ingurgité plusieurs touffes, le premier fit  la grimace, le deuxième l’avala en dressant les oreilles et la queue ne la trouvant pas différente de celle qu’il avait déjà consommée, et ils se tournèrent vers le troisième qui semblait davantage heureux en broutant celle sur laquelle il posait ses sabots.

L’âne roux gambadait dans la prairie, et où qu’il aille les deux autres le suivaient, ne comprenant toujours pas le plaisir qu’il avait à se nourrir de cette herbe.

Finalement, hilare, il expliqua à ses deux compagnons, qu’il suffisait de regarder autour d’eux et qu’ils comprendraient que le bonheur était dans ce pré.

Les deux ânes remarquèrent alors, que la parcelle qu’ils occupaient, était la seule à être verte, les autres terres de la campagne venant d’être labourées pour recevoir les semences de blé !

M.H. (michèle Hardenne)

21/04/2014

Report this text