Les volets

-w-

Depuis quelques mois, les volets restaient grand ouverts. La lumière du crépuscule, avant que vienne à son tour la lueur de la nuit parfois étoilée, m'accompagnait sur le chemin du sommeil, l'ombre des sapins s'illustrant sur les murs de ma chambre. Sous le poids de quelques pensées, mais quelque peu bercée par la musique, je finissais par rejoindre les bras de Morphée ... Mes paupières bel et bien fermées.
Depuis quelques jours, j'ai laissé les volets entrouverts. Le chemin parait pourtant plus sombre. La lune ne me guide que trop rarement. Alors, je reste sur mes gardes de peur que l'on me regarde. Je finis tout de même par rejoindre les bras de Morphée ... Mes paupières, pourtant, ne sont qu'à demi-fermées.
Et si je fermais complètement les volets ? Resterait-il un chemin sous la couleur du néant ? Je garderais les yeux grands ouverts pour voir qui m'accueillerait dans ses bras.

Report this text