Lettre au Président

Claude Van Hoeymissen

sur le modèle du texte de Boris Vian - Humeur

Mr le Président,

je vous écris une lettre

Que vous liriez peut-être,

si en vous preniez le temps.

Mr le Président,

Il y a comme un bruit de fond.

À l'évidence, nous ne vivons pas dans le même monde.

Chaque jour, les signes abondent.

Mais vous ne pouvez, ou ne voulez pas.

Entendre le malaise grandissant.

Vous préférez envoyer les gendarmes,

pour contrer les récalcitrants,les mettre aux pas.

Les lacrymogènes comme réponse aux larmes.

Les petites phrases assassines lancées,

comme autant d'apparentes vérités.

Mr le Président

doué pour la réthorique

vous avez vraiment, le don de la répartie.

Mais, rappelez-vous ce que Brassens disait :

"sans technique,

un don n'est qu'une sale manie!»

Mr le Président

vous êtes bon apôtre.

Quand vous nous incitez,

à y mettre du notre!

Mr le Président,

quand vous choisissez comme axe :

La hausse des taxes sur les carburants,

pour des raisons écologiques.

Tout en autorisant les forages en Guyane.

Et en oubliant de taxer le kérozène.

Vous nous prenez pour des ânes!

En proclamant sans gêne,

que vous pensez écologie.

Sans interdire, le glyphosate.

Ça en devient tristement pathétique.

Au lieu d'épargner Monsanto;

Pensez à notre santé .

Nous avons bon dos, quand il s'agit de payer!

Mr le Président,

Je ne suis pas sur terre,

pour enrichir des actionnaires.

Mr le Président

Vous n' pouvez entasser règles et taxes,

et espérer longtemps, nous voir courber la tête.

Mr le Président,

L'avenir de la planête,

ne peut être votre alibi.

Mr le Président

Otez moi donc, d'un doute!

Vous n'espérez pas sans doute

être réélu une nouvelle fois.

Votre ascencion a été phénoménale;

La chute risque d'être d'autant brutale.

Mr le Président,

N'oubliez surtout pas, que dans

notre pays on aime les traditions.

Et que si, paraît-il «tout y finit par des chansons».

En France, pensez-y, on coupe la tête au roi…

Aussi Monsieur le Président

Quand vous prononcerez : «mes chers concitoyens»

Sachez, que si certains sont effectivement cons,

Le plus grand nombre, est avant tout citoyen.

Et que malgré, vos efforts pour les en dégouter.

Ils continueront de s'exprimer et d'aller voter.

Report this text