L'hirondelle (7)

Alain Balussou

pièce 7 de DESHERENCE-parag 1, Les Prémices
Le genêt, par mille et par cents
exulte, oriente au blasphème.
Du blé plus personne ne sème
sous le soleil assourdissant,


comme aux anciens jours, quand la source
même frivole fut choyée
près des figuières ou noyers,
humbles ressources mais ressources.


Etés passés ! de vous, étés
perdus -de vous, mon cœur élance-,
il reste si peu : le silence
est seul celui qu'il a été,


percé par les cris d'hirondelles.
Dans l'été creux oiseaux actifs ?
n'en crois rien et sois attentif :
on sait tout à présent sur elles,


âmes des temps sacrificiels
voulant revoir, âmes des pères,
tant d'entre eux tués à la guerre,
les champs de blé depuis le ciel.

                    ------



Report this text