LIBERTÉ SOUS PRESSION

Seb Fontenay Meaza

La liberté est morte ... vive la LIBERTÉ!

J'ai un peu peur de ce que je vois, de ce qui se passe. Ça a quand même un sacré arrière-goût de connerie pure.

J'ai toujours eu une petite équipe multicolore et hétéroclite. Des niacs, des gnouls, des négres, des gwers, des stickos, des bagras, des feujs, des anti-bonnebouffe, et un imbécile qui se levait le dimanche matin pour décuver devant un type clouté sur une croix. J'ai un peu de tout en stock. Et je les aime. Moi dans tout ça j'étais l'espèce de manouche à la tête de taliban qui vivait comme un vagabond. Ils aimaient me taquiner sur mon mode de vide nomade, mes fringues au rabais et mon addiction chronique au whisky. Et j'en riais, des fois même à pleurer quand les attaques étaient verbalement travaillées.

On avait le « fils de pute » facile, bien qu'ayant le plus grand respect pour nos génitrices. On crachait gentiment sur les livres sacrés des différentes sectes. L'humour était plein de couleurs. Tout ça parce qu'on se badigeonnait allègrement les couilles avec le pinceau de l'indifférence devant des formes d'expressions libres et efficaces. On vannait, riait, on aimait. Voilà un beau moto. On s'est souvent dit que les gens nous prendraient pour de beaux xénophobes, aux penchants homophobes, gérontophobes, haïssant gratuitement handicapés mentaux et physiques. Mais la vérité c'est qu'on ne voyait aucune différences entre tout ceux-ci et on se considérait tous égaux. Intolérance on t'enfile bien profond.


Mais quand j'ai ouvert les yeux aujourd'hui j'ai eu peur. J'ai eu peur de cette intolérance ambiante, cette fermeture d'esprit pesante. Et je me suis, l'espace d'un instant, dit qu'il faudrait que j'arrête. Qu'on arrête. Mais je me suis repris.


Pourquoi arrêter alors notre plus belle liberté subit des pressions d'incorrigibles connards?


Je lève avec haine mon majeur à ces hommes qui ont oté la vie. Parce que personne ne mérite ça.


À part les chinois peut-être. (Il fallait bien que je la place).

Report this text