Ma Meilleure Amie

Chrys

Une meilleure amie c'est une denrée rare et précieuse, souvent elle nous ressemble et parfois elle nous agace au point de...

Devant la glace, Chloé contemple sa silhouette moulée dans la petite robe noire en dentelle.

« -Celle-là c’est ok !» ajoute la jeune fille paraissant s’adresser au reflet du miroir.

La robe rejoint aussitôt les autres vêtements déjà jetés dans la valise taille XXL.


- Chloé mais qu’est-ce que tu fabriques là-haut ? Dépêche-toi un peu ! Résonne la voix maternelle pour la seconde fois.

- C’est bon, j’arrive et je ne suis pas sourde! Réponds la jeune fille d’un ton agacé.


Mais dans moins de 24 h, Chloé le sait, elle retrouvera sa sérénité et sa mère aura pardonné son insolence. Cette dernière sera bien trop soucieuse du départ de sa petite fille chérie tout juste majeur, sur un autre continent.


Dans quelques heures, elle sera en partance pour les Etats-Unis, pays des rêves et de la liberté.

Libre mais pas seule. Valentine l’accompagnera ou peut-être l’inverse, rectifie-t-elle aussitôt.

Parce que c’est « elle » qui a gagné ce voyage à New York. De toute façon, c’est toujours « elle » qui a cette chance de malade, moi ça ne risque pas de m’arriver ! Continue de penser Chloé.

D’ailleurs, rien ne peut l’empêcher de croire qu’à force de suivre Valentine, la chance lui fait de l’ombre.


C’est ainsi depuis l’enfance. Même sa propre mère l’afflige de « prends donc exemple sur ton amie …». Alors les « Valentine par ci, Valentine par-là » Chloé suffoque, en a marre et se demande chaque jour les raisons de cette admiration angélique.

La goutte d’eau s’appelle « Maxime ». C’est Chloé qui l’a abordé au bowling puis invité à se joindre à leur petite bande de copains. Pourtant aujourd’hui, il sort avec Valentine et vient de lui proposer de s’installer chez lui, rue de la roquette à deux pas de Bastille.

Si les billets d’avion gagnés n’avaient pas été déjà réservés et attitrés, Valentine serait parti avec lui, ça Chloé en est persuadée.


Alors elle a bien réfléchi, il faut que cela cesse ! Il faut que Valentine disparaisse pour qu’enfin on puisse remarquer qu’elle existe.

Certes, cela fera un peu de peine au début, mais ce n’est qu’un inconvénient mineur. Les avantages seront bien plus nombreux.


A l’aéroport, Maxime enlace Chloé, la couvre de baisers, c’est écœurant mais Chloé jubile intérieurement ; « Profite en bien parce que c’est la dernière fois ».

Elle a pensé à tout, aux moindres détails de son tragique accident. Celui-ci aura lieu à Manhattan, dans l’hôtel même où elles logeront.


Le Boeing 777 a décollé. Valentine ne se doute de rien et vient de lui proposer le planning du lendemain dès leur arrivée.

- D’abord on ira faire un tour dans Central Park, on pourrait même se faire préparer un pique-nique par l’hôtel ! Ensuite que dirais-tu d’aller faire un peu de shopping sur la 7ème avenue ? Ou alors au Macy’s le plus grand magasin du monde !

- Ouais mais avant on fera des photos ! Des photos de folie qui feront le tour de la toile !


Après un voyage plutôt agréable où elles avaient même pu s’endormir confortablement grâce aux billets de 1ère classe, le taxi les déposa au pied de leur hôtel.

Rien à voir avec les palaces parisiens, le bâtiment situé sur la 7ème avenue était exactement la réplique du dépliant détaillant le voyage gagné.

Un immense building, haut de 26 étages. L'incontournable Empire State Building et les enseignes lumineuses des théâtres de Broadway se trouvaient à environ 10 minutes à pied. L’endroit idéal et stratégique pour visiter New York.


- Prenez l’ascenseur sur votre gauche, votre suite est la 2430 au 24ème étage.


Les filles découvrirent leur espace qui serait le leur durant une semaine et Chloé entreprit de suivre le plan machiavélique digne d’un scénario « des experts de Manhattan ».


- Bon je sors l’appareil, ouvre la fenêtre je vais faire la photo du siècle !

Les cheveux au vent, un sourire radieux et une étincelle de joie dans l’éclat de ses yeux, Valentine prenait la pose sous les ordres de sa photographe préférée.


- Tu serais cap de te mettre debout en mettant ta tête derrière la vitre extérieure ? L’effet serait sensationnel avec la vue que j’ai !

Téméraire et confiante, Valentine se hissa sur le rebord de la fenêtre. Elle venait à peine de trouver son point d’équilibre lorsque Chloé bondit vers son amie et repoussa ses jambes avec une force démoniaque.

Même si cela n’avait duré que quelques secondes, l’expression de terreur sur le visage de sa meilleure amie basculant dans le vide, la hanterait à jamais.


-Chloé ! Mais enfin qu’est-ce que tu fais ? Hurla une voix familière.

- C’est pas de ma faute ! Je n’ai rien fait, je ne voulais pas, lâcha la jeune fille en pleurs.

- Chloé ma douce, calme toi. Tu as du faire un cauchemar assura sa mère en caressant son front. Mais ça sera vite oublié, ton avion décolle dans quelques heures. Lèves-toi maintenant ou tu vas encore faire attendre la pauvre Valentine !

Report this text