Maître

Jonathan Penglin

Petite digression autour du verbe « mettre ».

Il a mis les voiles, souvent
Et tout aussi souvent pied à terre
Sans jamais s'en mettre plein les poches
Mais juste un peu de côté
Il met un pied devant l'autre
Sans pour autant se mettre en avant
Sans grand chose à se mettre
Il met la main à la pâte
Et son ouvrage sur le métier
Sans cesser de mettre en œuvre
Son œuvre
Mettant à bas ses idoles
Pour mettre bas à ses principes
Il a été mis en cause
Par ceux qui ne mettent en jeu que promesses
Y mettront-ils fin
Sans mettre en branle la leur
Ni en péril leurs citadelles ?
À lui mettre des bâtons dans les roues
Sans y mettre les formes
Ce sont eux qu'ils mettent mal à l'aise
Au point de mettre leur mise au clou
Ainsi mises au jour
Mises à l'index ou au rebut
De la poussière à la poussière
Leurs tours ne mettront guère de temps
À être mises en pièces.

Report this text