Mantra

eukaryot

elles sont belles, elles sont ma révolte et mon secret, elles sont le regret des matins pas clairs et des nuits troubles, elles sont les squelettes placardés sur les murs qui m'enferment, elles sont le mensonge que je commets, elles sont le crime parfait, elles sont partout autour et bien fichées dedans, fichues d'avances, elles sont l'oeuf et la mort, elles sont l'ovale dont est fait le monde, elles sont l'enfer le matin, avec deux sucres, elles sont la pire connerie du monde et sa plus discrète gloire, elles sont la cicatrice jamais vraiment rosie, elles sont trempées, en pétard, elles sont revêches et crapuleuses, elles sont exactement contre, précisément pétasses, résolument classieuses, elles rêvent trop fort la nuit, un vrai boucan, et elles quittent la scène à pas feutrés, elles sont chouettes en borsalino et belles dans ta chemise, elles cavalent en cascade dans ma mémoire, elles n'en peuvent jamais plus, toujours un peu, elles sont le velours du ciel clignotant, elles sont collectivement imbuvables, elles sont le rêve multiple de circuits fermés, elle ferme ses yeux et je m'endors enfin.

Report this text